Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

Communiqué de Presse SCAER (Samedi)

Communiqués

A mi-championnat, MEO, RENET, NAMBOTIN et BOUCARDEY confortent leurs positions de leader ” En Bretagne, on y passe pas, on y vient !”. Ce sont les mots du président du moto club à la présentation des pilotes de la veille. Il dit vrai … mais quel plaisir lorsqu’on y est ! C’est sous un soleil de plomb que ce sont déroulées les vérifications techniques et administratives. Ces mêmes vérifications confirment malheureusement l’absence de Jonnhy Aubert victime d’un problème à l’oreille interne expliquant ces récents forfaits sur le EWC et la deuxième journée à Issoire. La course est lancée dans la brume ce matin. Il faudra attendre aux alentours demidi pour retrouver les conditions estivales. A peine 5 mn après le coup d’envoi le départ de la SP1 est donné. Au menu des spéciales, la SP1 (X’trem) qui est tracée en sous-bois avec quelques cassures, des pierriers, des troncs d’arbre … tous les ingrédients pour satisfaire le public. A moins d’une demi-heure de roulage la SP2 (Banderollée) est quant à elle tracée sur une prairie quasi plate. Enfin, la SP3 (Ligne) se révèle très technique au milieu des fougères et des résineux pendant plus de 8mn. Elite E1 Avec l’absence de Jonnhy AUBERT (KTM), Antoine MEO (HUSQVARNA) imprime dès les premiers chronos son rythme qu’aucun pilote de la catégorie ne pourra suivre. Il remporte sans trop de problème cette première journée et s’installe désormais largement en tête du Championnat. Derrière c’est une véritable bataille à trois qui a animée la catégorie. Marc GERMAIN (YAMAHA), Julien GAUTHIER (HM-HONDA) et Nicolas DEPARROIS (KAWASAKI). C’est Gauthier qui termine le premier tour en tête avant d’être repris par le pilote Yamaha dans le second tour. Ce sera de courte durée, victime d’une petite chute dans la SP2, Germain perd sa seconde place qui revient alors à Dep’. Dans le troisième tour, Deparrois continue de rouler fort et fait la différence, il s’adjuge la seconde place. Julien Gauthier craque sur la fin de course et laisse filer le podium. – 1/ MEO : 51.40.102 – 2/ DEPARROIS : 51.59.964 – 3/ GERMAIN : 52.19.310Elite E2 Coup de tonnerre et catastrophe pour le pilote SHERCO, Fabien PLANET qui casse dès la première spéciale. Il finira la SP1 en poussant la moto dans l’espoir de redémarrer mais rien à faire, la moto ne repart pas. C’est l’abandon et la déception pour Planet qui se devait de remporter ce week-end pour conserver ses espoirs de titre. Déjà dominateur, Pierre Alexandre RENET (KTM) s’envole au classement et file droit vers un 1er titre. Sans problème il remporte la journée. La seconde place était disputée entre Nicolas PAGANON (KAWASAKI) et Romain DUMONTIER (EEAT-HUSQVARNA), un cran au dessus jusqu’ à la SP5, Dumontier chute et perd son avantage sur Paganon qui continuera son effort pour réaliser son premier podium de la saison. – 1/ RENET : 52.01.695 – 2/ PAGANON : 52.43.835 – 3/ DUMONTIER : 53.45.978Elite E3 Et ça continue ! L’officiel GASGAS, Chritophe NAMBOTIN, enfonce le clou et terrasse la concurrence, une seule spéciale lui échappe à cause d’une chute. Rapide et incisif, il colle régulièrement plus de 10s par spéciale à Emmanuel ALBEPART (GASGAS). Revenu sur le Championnat de France à Issoire en E2, c’est aujourd’hui en E3 que l’on retrouve Antoine LETELLIER (BETA). Pas dans le coup aujourd’hui, le pilote de l’Armée de Terre Atoine BASSET (EEAT HUSQARNA) réalisera sa plus mauvaise journée de la saison alors que jusqu’à présent il se battait régulièrement pour la troisième marche du podium. – 1/ NAMBOTIN : 51.59.730 – 2/ ALBEPART : 53.03.498 – 3/ LETELLIER : 53.20.654Junior Nouvelle victoire pour Romain BOUCARDEY (SHERCO). Régulier au fil des spéciales Boucardey finit la journée de belle manière en remportant les deux dernières spéciales. Second à deux spéciales de la fin Bérenger CARRIER (EEAT-HUSQVARNA) se fait coiffer sur le poteau par Alexandre QUEYREYRE (HUSABERG). Mal parti en début de journée le pilote Husaberg a rattrapé son retard surtout dans le dernier tour. Avec un physique impressionnant il a su dompter le terrain qui s’est énormément défoncé sur les dernières spéciales. – 1/ BOUCARDEY : 55.04.443 – 2/ QUEYREYRE : 55.13.804 – 3/ CARRIER : 55.13.890