Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

UZERCHE (19) – RENTREE STUDIEUSE EN CORREZE

Communiqués

Après une pause estivale bien méritée, le Championnat de France d’ Enduro 24MX va reprendre ses droits dès les week-end prochain. Pour cette 4ème épreuve, direction la Corrèze et la magnifique ville d’ Uzerche. La « perle du limousin » noue depuis longtemps un lien privilégié avec l’enduro. La dernière épreuve du Championnat de France qu’elle a accueillie s’est déroulée il y a seulement 2 ans. Aux manettes, on retrouvera l’équipe du MC Uzerchois, emmenée par son président, Laurent Bardy. Une équipe bien rodée et ambitieuse, qui a annoncée il y a peu qu’elle participerait à l’organisation des ISDE 2017.

Comme ils l’avaient proposé il y a deux ans, ils ont misé sur un format apprécié des spectateurs, deux spéciales à proximité immédiate du paddock et du centre de la ville d’ Uzerche. Le paddock accueillera également un CH unique.

Le profil du parcours : (Elite : 3 tours / Nationaux : 2 tours)

Heure du premier départ : 8h30

Départ – Paddock A/B – Uzerche (GPS – 45“25’26.7 N / 1“34’34.8 E )

Liaison 25′

Spéciale 1 – (GPS – 45“23’55.2 N / 1“34’15.4 E):  – Spéciale en ligne – 50% prairie banderolée 50% de sous-bois –– Durée estimée : 5 min.

Liaison 17′

Spéciale 2 – (GPS – 45“25’20.4 N / 1“34’39.5 E) : Uzerche – Spéciale banderolée – prairie et sous-bois.  Durée estimée : 5 min.

CH1 – Ravitaillement Paddock A/B – Uzerche (GPS – 45“25’26.2 N / 1“34’38.2 E)

Liaison 1h15

Spéciale 3 – (GPS – 45“25’34.3 N / 1“34’40.7 E) : Uzerche. à proximité du paddock – Spéciale banderolée – Durée estimée : 5 min.

CH2retour paddock -Ravitaillement

Les terres limousines pourraient bien être le théâtre du tournant de la saison dans pas mal de catégories. En effet, Loïc Larrieu, Jérémy Joly ou encore Anthony Geslin sont respectivement en tête du E2, E3 et de la catégorie Junior avec une belle avance. Avance qui leur permettrait d’envisager sereinement un titre s’il parvenaient à la conserver ou l’augmenter ce week-end.

La situation est différente en E1 et dans la catégorie féminine, où Julien Gauthier et Audrey Rossat occupent un leadership beaucoup plus contesté.  

Catégorie E1 :

Dans la catégorie E1, le suspens sera à son maximum, grâce notamment au duel qui oppose Julien Gauthier (Yamaha B2R) à Marc Bourgeois (Yamaha Outsiders), respectivement 1er et 2nd du provisoire, avec seulement deux points d’écart. Une bataille qui pourrait être perturbée par Romain Boucardey, le pilote Yamaha Ridercamp s’approche de plus en plus près du sommet du podium et peut légitimement songer à une victoire à Uzerche. On surveillera aussi les 2 nouveaux venus de cette catégorie E1, Jérémy Carpentier (EC2M Honda) et Théo Bolley (TM Racing) qui ont déjà gouté au podium cette année, et qui ne sont pas prêts de s’en lasser.

Cette épreuve d’ Uzerche sera également l’occasion de voir rouler des pilotes étrangers, et pas des moindres. Les britanniques Nathan Watson (KTM) et Jamie McCanney (Yamaha) viendront se frotter aux pilotes français sur leur terrain. Du beau spectacle en perspective.

Catégorie E2 :

Cette quatrième épreuve du championnat sera l’occasion pour Loïc Larrieu (Yamaha – Outsiders) d’enfoncer le clou. Le leader actuel du provisoire compte 10 points d’avance sur Matthias Bellino (Husqvarna) et réussir à conserver cette avance en Corrèze serait faire un pas de géant vers le titre de champion de France. Le pilote Sherco Jérémy Tarroux est pour l’instant troisième du provisoire et a Bellino dans sa ligne de mire, à seulement 4 points.

Ces 3 pilotes n’ont pour l’instant jamais laissé une place libre sur le podium, tant ils sont rapides et efficaces. Mais il reste encore 4 journées de course, et des pilotes tels que les officiels BETA Alexandre Queyreyre et Swan Servajean, le pilote de la Sherco Academy Vincent Gautie, ou encore Pierrick Roncin (Kawasaki) n’hésiteront pas à saisir la moindre opportunité de monter sur la boite.

Catégorie E3 :

A l’image de Larrieu en E2, Jérémy Joly (KTM) mène la danse dans la catégorie des grosse cylindrées. Il compte 10 points d’avance sur l’autre pilote de la marque orange, l’ardéchois Antoine Basset. Ce dernier va donc devoir redoubler d’efforts s’il veut conserver une chance de succéder à Manu Albepart (BETA) en remportant le titre de champion de France E3.

On va donc assister à une course aux points dans laquelle le pilote normand Romain Dumontier (Yamaha) risque fort de s’immiscer. Il est passé à un souffle de la victoire à Saint-Agrève et a l’ambition de grimper sur cette première marche avant la fin de saison. A en juger par sa vitesse, il en est très clairement capable. Peut-être ce week-end?

Catégorie Junior :

Ce sera dur pour l’espagnol Kirian Mirabet (Sherco Academy), second du provisoire, qui tentera d’aller chercher le leader, Anthony Geslin (EEAT-Yamaha). Le basque est un modèle de régularité depuis le début de la saison et compte 13 points d’avance sur son dauphin.

Mais dans une catégorie aussi indécise que celle des Juniors, on n’est plus à une surprise près. D’autant que la liste des pilotes capables de jouer la gagne est longue. On a déjà vu Quentin Delhaye De Maulde (TM Racing), Hugo Blanjoue (KTM) ou encore Jean-Baptiste Nicolot (EEAT) occuper la première marche du podium cette saison.

Ajouter à cela les Jérémy Miroir (Husqvarna) ou autre David Abgrall (EEAT) qui ont seulement effleuré du bout de leurs gants cette première victoire, et vous aurez une idée du niveau de motivation du pack Junior et de la course qui nous attend.

Catégorie féminine :

Chez les femmes, Audrey Rossat (Husqvarna) a finalement réussi à faire le break, lors de la 3ème manche en Ardêche, et se présentera à Uzerche avec une courte avance de 6 points sur Juliette Berrez (Yamaha). Si ces deux pilotes ont dominé les débats lors des trois premières épreuves en trustant systématiquement les 2 premières places du podium, on a constaté à Saint-Agrève une montée en puissance de Valérie Roche (Sherco Academy) qui est passée tout près d’une victoire. Il se pourrait qu’elle vienne jouer les trouble-fêtes sur le podium féminin.

Si nous n’avez pas la chance de faire partie des spectateurs de cette manche corrézienne du Championnat de France d’Enduro 24MX, vous pourrez vous rendre sur le live www.enduro-france.fr et suivre l’actualité du championnat sur la page facebook Enduro-France.