Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
27 - 28 juillet 2019
Saint Palais - annonce

communiqués
24.03.19.
Saint-Palais (64) – LE PAYS BASQUE S’APPRETE A OUVRIR LE BAL

Dans 5 jours, le Championnat de France d’Enduro 24MX va enfin reprendre ses droits. C’est dans l’extrĂ©mitĂ© Sud-Ouest de l’hexagone, au cĹ“ur du pays basque, que cette nouvelle page de l’enduro français va voir s’Ă©crire ses premières lignes.

La commune de Saint-Palais y accueillera les 300 pilotes inscrits pour cette ouverture, grâce Ă  l’immense travail accompli par le Moto Club des 2 Gaves, candidat rĂ©gulier Ă  l’organisation d’Ă©preuves du championnat de France. La dernière en date a eu lieu en 2016 et avait Ă©tĂ© couronnĂ©e de succès. Il y a fort Ă  parier qu’une nouvelle fois, les pilotes qui auront la chance de profiter des somptueux points de vue que peuvent offrir les PyrĂ©nĂ©es-Atlantiques vivront un week-end exceptionnel.

Le tracĂ© a Ă©voluĂ© depuis les Ă©ditions prĂ©cĂ©dentes, comme l’explique Philippe Daquin, prĂ©sident du Moto Club des 2 Gaves : « Cette annĂ©e, nous avons changĂ© le parcours pour coller au souhait des pilotes d’avoir un CH Unique, chose que nous n’avions pas auparavant. Ça facilitera la logistique, et les pilotes emprunteront tout de mĂŞme des chemins de crĂŞtes, aux panoramas qui font le charme de notre Ă©preuve. En plus, les 3 spĂ©ciales, dont l’une est entièrement nouvelle, seront accessibles en moins de 5 minutes chacune autour de Saint-Palais »

 

Profil du parcours :

DĂ©part – Paddock A – Saint-Palais (GPS – 43°19’49.39N / 1°01’50.90O)

SpĂ©ciale 1 – Garris – (GPS – 43°20’21.04N / 1°03’26.83O) : .SpĂ©ciale banderolĂ©e

SpĂ©ciale 2 – BĂ©hasque – (GPS – 43°18’43.18 N / 1°00’58.25 O
)
: Spéciale en ligne – Entièrement en sous-bois

CH1 – Paddock A / Paddock B

SpĂ©ciale 3 – Saint-Palais (GPS – 43°19’28.10N / 1°01’26.83O) : SpĂ©ciale banderolĂ©e

Retour paddock

Ce dĂ©but de saison sera l’occasion de faire connaissance avec les nouveaux arrivants et de s’habituer aux nouvelles couleurs portĂ©es par les pilotes. Parmi eux, les trois champions de France en titre dans les catĂ©gories Elite seront de nouveau au dĂ©part en 2019. Julien Gauthier, LoĂŻc Larrieu et Christophe Nambotin remettront en jeu leurs titres respectifs obtenus en E1, E2 et E3.

E1

La catégorie E1 devrait certainement être l’une des plus relevée du championnat. Elle verra se confronter pas moins de 3 champions de France. Julien Gauthier (Yamaha) tout d’abord. Champion sortant, l’auvergnat avait décroché l’an passé, à 35 ans, son tout premier titre Elite. Emmanuel Albepart (Yamaha), l’autre auvergnat qui a lui aussi obtenu un titre de champion de France sur le tard, sera à ses cotés sur la ligne de départ. On verra aussi le grand retour de Jérémy Tarroux au guidon de la Sherco. Il était l’un des grands favoris de la saison passée, mais avait été tenu à l’écart à cause d’une grave blessure dont il a mis du temps à se remettre.

Au chapitre des retours, Rodrig Thain viendra ajouter son nom à la prestigieuse liste d’engagés. Après avoir mis un terme à sa carrière d’enduriste en 2013, il signera dans la pays basque un retour qui ne passera sans doute pas inaperçu.

Avec autant de talent et d’expérience engagés dans cette catégorie, il sera difficile de se frayer un chemin vers le podium, notamment pour les plus jeunes. C’est pourtant la fougue de pilotes tels que Thomas Dubost (KTM France), vice-champion en 2018, ou Théo Espinasse (Sherco), champion Junior E1 et engagé pour la première fois en Elite, qui pourrait bousculer l’ordre établi. Le combat des générations est lancé.

 E2

Du cotĂ© des moyennes cylindrĂ©es, les E2, le champion de France en titre LoĂŻc Larrieu reste sur une sĂ©rie de trois titres de champions de France consĂ©cutifs. Cette saison, le sudiste se prĂ©sente de nouveau dans la catĂ©gorie E2, mais au guidon d’une nouvelle machine puisqu’il a rejoint durant l’hiver les rangs de la marque italienne TM. Un nouveau dĂ©fi avec un objectif clair, ramener une quatrième couronne. Pour lui barrer la route, il trouvera l’ardĂ©chois le plus rapide du monde, Antoine Basset. Ce dernier roule dĂ©sormais sur une Husqvarna pour le compte du team creusois Atomic Moto et a la ferme intention de faire la dĂ©monstration de tout le talent qu’on lui connait.

Dans les rôles d’outsiders, on citera Hugo Blanjoue. Le pilote qui évolue dans la structure KTM France managée par Eric Bernard découvrira lui aussi le monde de l’élite, après avoir remporté l’an passé le titre de champion de France Junior E2. Capable de venir chercher un podium, Yoan Lafont sera aussi à surveiller. Managé dans le team Honda ORC par Mathias Bellino qui connait parfaitement toutes les ficelles de ces épreuves, Yoan a montré une très belle progression les saisons passées et pourrait créer la surprise.

Enfin, Sherco, à travers sa structure Sherco Academy alignera Xavier Flick et Loïc Rombault, un brillant pilote de supercross qui fera son entrée dans le monde de l’enduro, à suivre de près.   

 E3

La catégorie E3 a dores et déjà un grand favori. Le multiple champion de France et champion en titre E3 Christophe Nambotin (GasGas) entame une saison qu’il a annoncé être sa dernière. Le normand aura évidemment à cœur de relever cet ultime défi avec la manière, et l’on devrait encore se régaler de ses performances techniques. Il retrouvera face à lui le pilote qui lui a opposé le plus de résistance l’an passé, Anthony Geslin (BETA). Ce dernier jouera quasiment à domicile car il vit à une quarantaine de kilomètres seulement du lieu de la course. Une motivation supplémentaire pour le basque à aller bousculer le patron. Pierre Vissac (BETA-Atomic Moto) tentera lui aussi d’accéder à cette première marche du podium avec laquelle il aimerait renouer. Le jeune Jérémy Miroir, engagé l’an passé en E1, repart de zéro cette saison. Nouvelle équipe, il roule désormais pour la Sherco Academy, et nouvelle cylindrée pour le sociétaire du MVHL48 que l’on devrait vraisemblablement voir fouler les marches du podium.

JUNIOR

Les 3 catégories Juniors (E1,E2,E3) nous tiennent traditionnellement en haleine tout au long de la saison tant les niveaux sont proches chez les jeunes pilotes. On ne devrait pas déroger à la règle, et la liste des pilotes engagés augure de courses de très haut niveau. En chefs de file du Junior E1, on devrait vite retrouver des pilotes tels que Valérian Debaud (Sherco academy) champion JE3 sortant, ou Nathan Bererd (Dafy Moto) qui a remporté la catégorie Espoir l’an passé. Le Junior E2 ne manquera pas non plus de fines gachettes avec Thibaut Passet (Sherco Academy), Till Declercq (Husqvarna) ou encore Léo Le Quéré (Sherco Academy), Matthew Vanoevelen (GasGas) et Alexis Beaud (Honda ORC)

Le junior E3 verra s’affronter Victor Wenderoth (Sherco), Max Vial (Atomic Moto) et Neels Theric (BETA)

FĂ©minine

Du coté des femmes, Justine martel (MCL) remettra son titre en jeu, un titre qu’elle avait acquis avec une grosse domination sur ses concurrentes. Ce dernier ne sera donc pas facile à aller chercher, mais des filles comme Mauricette Brisebard, Elodie Chaplot ou encore Juliette Pauhlan, qui fera ses début dans cette compétition, feront tout pour lui opposer une résistance maximum. 

Espoirs

Enfin, on compte encore plus de 40 engagés dans la catégorie Espoir, qui interesse de plus en plus de grosses équipes, telles que Dafy-Moto ou encore la Sherco academy, qui y ont engagé de nombreux pilotes.

On vous donne donc rendez-vous dans 5 jours, samedi 30 Mars, à 8 heures 30 à Saint-Palais pour le lancement de ce nouvel opus du Championnat de France d’ Enduro 24MX. L’évênement pourra être suivi en live sur le site www.enduro-france.fr et la page Facebook Enduro-France.

 

 

Partenaires
  • Partenaires Titre
  • Partenaires Officiels
  • Partenaires MĂ©dias
  • Partenaires Constructeurs
  • Fournisseurs Officiels
24MX
MoracoRTECHProgripMitasFrance EquipementFirst RacingMinervaMeca’systemScorpion
Moto Verte
Gas GasHondaBetaHusqvarnaKTMShercoTM Racing
OTSBud RacingJLMcoGoby RacingRS ProColibri SportExpotent