Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

Saint Cirgues en Montagne – Samedi

Communiqués

ROUND 3 : SAINT CIRGUES EN MONTAGNE (07) De l’avis général, on peut d’ores et déjà dire que cette troisième manche est une réussite. Pour un coup d’essai, le Moto Club du Plateau Ardéchois frappe un grand coup. Il aura a fallu de l’audace à ce moto club pour relever le défi ! Un hiver rigoureux qui les empêche de travailler correctement avant le mois de Mai et surtout c’était leur toute première organisation. Interviewés à l’arrivée par Jacky Denisot le speaker officiel, tous les pilotes sont unanimes pour dire que les liaisons étaient usantes et les spéciales techniques et défoncées comme sur un WEC. En effet, à chaque tour, les spéciales se creusent, les racines sortent, les trajectoires changent … Un vrai casse tête pour les pilotes qui sont repartis aussitôt reconnaître les spéciales en fin de journée.ELITE E1En élite E1, la suprématie Germain n’est plus … en tout cas ce week-end. Sous pression depuis le début de la saison, Marc GERMAIN (YAMAHA) a littéralement craqué aujourd’hui, Fabien PLANET (KTM) et Julien GAUTHIER (HM-Euroboost) ont relégué le patron de l’enduro français à la troisième place victime d’une douleur au poignet et d’un état de fatigue générale. Tout au long de la journée Gauthier a dominé les débats, mais il part lourdement à la faute dans la spéciale 6 où il se fera même doubler par Marco. Habitué aux conditions usantes, Fabien Planet continu sur son rythme en s’assurant de pas tomber pour ne plus perdre la tête et accrocher sa deuxième victoire de la saison. ELITE E2Encore une fois pas de surprise en E2, Johnny Aubert (KTM) remporte toutes les spéciales de la journée.Avec près de deux minutes d’avance sur le second, il réalise encore une course parfaite malgré un premier tour moins incisif. Passé en E2 alors qu’il roulait jusqu là en E1, Nicolas PAGANON (KAWASAKI) retrouve avec plaisir les joies du podium. Le team manager Fred Collignon a vu juste en voulant faire changer Paganon de catégorie. La « mauvaise » opération du jour revient à Damien MIQUEL (YAMAHA) qui finit quatrième mais reste tout de même à la seconde place du provisoire. Entre ces deux pilotes c’est l’autre pilote officiel KAWASAKI, Emmanuel ALBEPART qui vient s’intercaler à la 3° place. ELITE E3L’ascendant pris par Christophe NAMBOTIN (GASGAS) sur Sébastien GUILLAUME (HUSQVARNA) se confirme au résultat final. Les deux pilotes se sont battus toute la journée pour la victoire. A chacun leur tour, ils prenaient la tête mais c’est finalement dans la dernière spéciale que Nambot arrache la victoire de la journée avec plus de 10s sur Seb. Yannick BOSSI (TM ) avouera sur le podium qu’il est impossible d’aller chercher les deux tops pilotes du WEC mais parviendra quand même à quelques reprises à s’approcher de la tête de course. En réalité c’est avec Rudy COTTON (BETA) qu’il faisait la course. Là aussi, c’est dans la dernière spéciale que ce dernier craque et laisse filer la troisième marche du podium au détriment du pilote officiel TM. JUNIORLa journée commence fort chez les juniors avec une chute de Jeremy JOLY (HM-Euroboost) qui devra attendre quelques spéciales avant de retrouver la place à laquelle il est habitué, c’est-à-dire premier. Pas vraiment satisfait de sa prestation du jour dira-t’il à l’interview d’arrivée, JJ finit la journée avec presque 35s d’avance sur Benoît FORTUNATO (HMC-YAMAHA). Romain BOUCARDEY quant à lui semble abonner aux troisièmes places cette saison. Si l’on peut parler de déception, elle vient de Romain DUMONTIER (HUSQVARNA-EEAT) en bagarre pour la troisième place avec Romain BOUCARDEY qui perdra le bénéfice de ces excellents chronos dans la spéciale 1 du troisième tour après une chute dans un ravin. Demain la course promet d’être encore différente vue l’évolution du terrain et les temps de CH resserré.