Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

PODIUMS ELITE ET ESPOIRS : DÉBUT DE SAISON PROMETTEUR

Teams / Pilotes

Tant attendue après un entraînement hivernal intense, l’ouverture du Championnat de France d’enduro à Saint-Palais le week-end dernier restera dans les annales de l’histoire du Team. En Elite E1 et en Espoir, les résultats de Théo Bolley et Léo Le Quéré dépassent les objectifs de début de saison, avec la 2e place de Théo en E1 et le double podium de Léo en 125. Une satisfaction hélas tempérée par l’abandon de Quentin Delhaye de Maulde le 2e jour.

En arrivant au Pays basque, tout le monde avait encore en mémoire l’épisode «humide» de 2013… Finalement, la météo quasi idéale le samedi a permis à la course de se dérouler sans encombres, mais la pluie a tout de même contraint le moto-club organisateur à modifier en partie les secteurs chronométrés le dimanche.
En Elite E1, Théo Bolley est l’auteur d’une première journée encourageante et conclut le samedi en 5e position. Fort de son entraînement hivernal auvergnat, les conditions humides et glissantes du dimanche n’ont pas handicapé le Sudiste, qui a réalisé une journée exceptionnelle, bataillant en tête, tout en étant le plus régulier de sa catégorie. 2e Elite E1 (à 2 secondes seulement de la victoire !), il signe un résultat supérieur aux objectifs fixés et offre au team un résultat jusqu’alors inédit ! A seulement 22 ans, pour sa première saison chez les seniors, Théo Bolley prend la 3e place du classement provisoire E1.

Du côté de Quentin Delhaye de Maulde, en Junior, le bilan est nettement moins positif. Gêné par un mauvais feeling du train avant, sans doute en raison d’un choix de mousse inadapté, Quentin part à la faute à plusieurs reprises dans la première journée et endommage un carter d’embrayage dans les rochers. Bien revenu en fin de course, il sauve les meubles avec une 6e place. Hélas, la journée de dimanche est écourtée par une nouvelle casse de carter, d’allumage cette fois, après un très bon premier tour. Ayant roulé sans huile, la moto ne va pas plus loin et c’est une journée blanche pour Quentin.

Quant à Léo Le Quéré, il a vite trouvé ses marques dans la catégorie Espoir au guidon de la 125. Il signe deux troisièmes places prometteuses. Un peu en retrait au chrono le samedi, Léo se montre bien plus offensif le lendemain arrachant même sa place sur le podium dans la dernière spéciale du jour. Des résultats, conformes aux objectifs initialement fixés, qui donnent le ton pour la suite de la saison… 

Le Team se retrouvera au Trèfle Lozérien dans une configuration inédite puisque les rôles seront inversés : les membres du staff rouleront en course tandis que les pilotes feront l’assistance. Une fois n’est pas coutume ! «Retour à la normale» prévu pour la 2e épreuve du championnat de France d’enduro, les 28 et 29 mai, à Chemillé-sur-Indrois en Indre-et-Loire.