Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

PEYRAT-LE-CHATEAU SAMEDI

Communiqués

MEO et NAMBOTIN Champions de France Enduro 2010 Pour cette dernière manche, 300 pilotes ont pris le départ ce matin à 8h30 sur la place de Peyrat le Château. La fraîcheur matinale, fait place à un soleil bienvenu ! Annoncée usante, la journée laisse des traces de fatigue. C’est surtout dans le CH1 que la liaison était la plus difficile avec entre autre un passage dans le bois de Crozat et des portions avec de gros dénivelés sur un terrain cassant. Les spéciales variées ont largement évolué tout au long de la journée nécessitant des modifications de tracé pour le dimanche dans l’extrême et la SP1. Sportivement, cette journée du samedi s’enrichit de deux nouveau titres de champion de France. Le premier revient en catégorie E1 à Antoine MEO (HUSQVARNA), et le second en catégorie E3 à Christophe NAMBOTIN (GASGAS). Il faudra attendre la dernière journée pour attribuer le titre Junior, le titre E2 ayant déjà été attribué sur l’épreuve précédente à Pierre-Alexandre René (KTM). ELITE E1 Sans trop de surprise, Antoine MEO (HUSQVARNA) remporte son premier titre de champion de France. Son avance cumulée au cours de la saison lui a laissé une bonne marge de manoeuvre. A la lutte toute la journée avec Johnny AUBERT (KTM), Meo s’adjuge les 3 dernières spéciales et passe devant Aubert. Bonne opération pour Julien GAUTHIER (HM-Euroboost) qui en finissant 3° se retrouve à égalité au cumul du provisoire avec Nicolas DEPARROIS (KAWASAKI). Avec 124 pts ce soir, c’est Johnny Aubert qui prend la troisième place du provisoire. Malgré une mauvaise journée, Marc GERMAIN (YAMAHA) conserve sa seconde place au classement général. Classement SamediMeo / 55:10.476 – Aubert / 55:25.955 – Gauthier / 55:58.040 ELITE E2 Venu pour la présentation de l’équipe Trophée des ISDE, Seb GUILLAUME (HUSQVARNA) en a profité pour participer à la finale et ainsi retrouver son public Français. En réalisant le 12° temps dans la SP3 du premier tour, Fabien PLANET (SHERCO) commence mal la journée, le sort continuera de s’acharner puisqu’il est contraint à l’abandon dans la SP1 du 3° tour sur incident mécanique alors qu’il pointait en seconde position. Dans cette catégorie les yeux étaient rivés sur Nicolas PAGANON (KAWASAKI) et Romain DUMONTIER (HUSQVARNA-EEAT/FFM) en lutte pour la troisième marche du podium. Paganon prend l’avantage et creuse un peu plus l’écart au provisoire. Prochainement sous contrat avec BMW, c’est la dernière fois que l’on voyait David FRETIGNE (YAMAHA) sur la marque aux diapasons ! Pour l’occasion Fret avait ressorti sa tenue de 2002 lorsqu’il gagnait un de ces nombreux titres de Champion de France. Classement SamediRenet / 56:00.887 – Guillaume / 56:18.215 – Paganon / 56:49.022 ELITE E3 L’essentiel est fait pour Christophe NAMBOTIN (GASGAS), il est champion de France E3 pour la troisième année consécutive au guidon de sa GASGAS. Sur le car podium armée de terre il remerciera Pierre PALLUT (KTM) venu s’intercaler entre lui et Emmanuel ALBEPART (GASGAS). Arrivé avec la pression et un moral au plus bas suite à ses mésaventures sur le EWC, il commet des erreurs. Il devra patienter jusqu’à la spéciale extrême du dernier tour où il sortira un temps canon pour se placer en . La performance de Pallut se solde par un écart réduit à 1 point avec le troisième actuel du provisoire, Antoine BASSET (HUSQVARNA-EEAT/FFM). Mano à mano en vue pour demain ! Classement SamediNambotin / 57:39.091 – Pallut / 58:02.659 – Albepart / 58:07.844 JUNIOR Trop peu d’écart au provisoire pour attribuer le titre dans la catégorie Junior. La pression est sur Romain BOUCARDEY( SHERCO) qui doit absolument gagner pour recoller à Alexandre QUEYREYRE (HUSABERG) et passer devant Kevin ROHMER (KTM) qui a une bonne carte à jouer avec seulement 11 points de retard sur Queyreyre. Le suspense est donc à son comble une nouvelle fois. Le couteau entre les dents Romain Boucardey réalise une de ses plus belle journée de la saison en reléguant son adversaire à 53s. De retour de blessure, Queyreyre n’est pas dans le coup et accuse près d’une minute de retard au terme de la journée. Classement SamediBoucardey / 58:41.300 – Queyreyre / 59:34.364 – Rohmer / 59:56.244Dimanche les pilotes prendront le départ à 8h00. La dernière journée du Championnat se terminera en beauté avec la soirée de remise des prix du Championnat à 20h.