Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

MARC BOURGEOIS EN TETE DU CHAMPIONNAT DE FRANCE

Teams / Pilotes

La deuxième épreuve du championnat de France qui se tenait à Bar sur Seine en l’absence de Christophe Nambotin a été le théatre d’une passe d’armes entre Marc Bourgeois et Julien Gauthier. Pénalisé dès son premier chrono le samedi après s’être bloqué, le pilote Yamaha Desjouis Racing n’a eu d’autre choix que de faire une remontée remarquée jusqu’à la deuxième marche du podium. Le dimanche Marc a entamé sa course d’une manière suffisamment incisive pour pouvoir l’emporter avec une confortable avance. Au provisoire du championnat de France Marc est désormais en tête chez les E1.

Comment s’est passé ta course ?
Marc Bourgeois : “J’ai très mal commencé. Dès la première spéciale une erreur de pilotage m’a fait perdre beaucoup de temps et j’ai peiné à me reconcentrer. Mon dernier tour a été suffisamment bon pour recoller et surtout pour aller chercher une deuxième place derrière Julien Gauthier. Le lendemain j’ai attaqué dès le début de journée. Je remporte la majorité des spéciales et cette fois-ci je gagne devant Julien. Au passage je prends la deuxième place du scratch.”


Comment vois-tu la suite du championnat de France ?
MB : “C’est difficile de se projeter. Ce week-end Christophe Nambotin n’était pas là et bien entendu, qu’il s’agisse de Julien Gauthier ou d’Anthony Boissière nous ne voulions pas passer à côté de l’occasion de prendre de gros points. Christophe se retrouve malheureusement avec un écart de points énorme et le championnat de France ne comporte que cinq épreuves. Pour me reprendre 31 points cela risque d’être compliqué pour lui. Je ne m’en réjouis pas. Je souhaite juste que nous puissions nous livrer à de beaux duels dès son retour. “


Le Grand Prix d’Italie approche. Comment te sens-tu?
MB : “Je suis prêt. Bar sur Seine n’était pas un enduro éprouvant et dès mercredi je serai de nouveau en forme. Ce Grand Prix est vraiment très technique avec des spéciales assez atypiques tracées dans des lits de rivières. Celui qui aime rouler dans les cailloux sera servi ! Je pense que ma priorité sera de rester concentré et de ne pas essayer de trop en faire. Ce sera le meilleur moyen de faire partie des leaders en E1.”

Pour conclure…

MB : “Un grand merci à mon staff qui fait un super boulot. Je veux bien entendu parler de mes mécanos Yann et Fabien mais aussi de la bonne assistance gérée par Vincent et Didi.”