Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

MARC BOURGEOIS CONFIRME A PRIVAS

Teams / Pilotes

La première épreuve du championnat de France d’enduro se disputait le week-end dernier à Privas. Un rendez-vous au cours duquel Marc Bourgeois n’a pas manqué de réaliser une excellente performance en montant par deux fois sur le podium (2/2). Un bon résultat qui confirme les qualités de l’officiel Yamaha en amont d’un Grand Prix d’Espagne où il aura comme objectif de confirmer les bons résultats obtenus au Chili.

Quel bilan fais-tu de cette première épreuve de championnat de France?
Marc Bourgeois : “Dans l’ensemble c’est assez positif. Sur le papier je fais deux fois deuxième, c’est plutôt bon, notamment lorsque l’on sait que celui qui me précède est Christophe Nambotin. Hormis lui j’ai pu tenir les autres à nette distance et j’en suis très content. En revanche tout ne s’est pas forcément déroulé comme je le voulais. Samedi j’étais assez mal en point, mal physiquement avec en prime des maux de tête. J’ai dû prendre froid les jours précédents. Dimanche tout allait mieux, j’ai pu davantage m’exprimer.”

Comment as-tu vécu cette course avec la nouvelle 250 WRF ?
MB : “La moto est vraiment taillée pour la compétition. Le terrain n’était pas trop à mon avantage, je ne suis pas fan de cailloux, et pourtant j’ai eu de bonnes sensations. C’est surtout sur mon approche globale de la course que j’ai enfin évolué. J’avais toujours un coup de moins bien dans le dernier tour et nous avons enfin trouvé la clé. Ce sont davantage des petits détails qui m’ont permis de trouver plus de mordant et plus de physique dans la phase finale.”

Te sens-tu prêt pour le Grand Prix d’Espagne ?
MB : “Oui ! Je suis même assez impatient d’y être. Le terrain devrait me plaire et je pense être en forme. Je pars dès ce soir, demain je me reposerai sur place, au soleil ! Le Grand Prix du Chili m’a donné de bonnes indications et a surtout répondu aux questions que je me posais. Je dois confirmer, c’est un Grand Prix très important qui me donnera de bonnes informations pour la suite de la saison. “

As-tu une stratégie particulière pour ce prochain Grand Prix ?
MB : “Il y a un très gros rythme dès la première spéciale en mondial. On ne va pas crescendo… Je vais donc essayer d’être très incisif dès le premier chrono pour ne pas me retrouver distancé. Il va faire probablement très chaud, je ferai aussi en sorte de bien me gérer physiquement.”