Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

Manche 4/5 – Langogne (48)

Communiqués

Rendez vous en Languedoc RoussillonAprès une belle escapade en Bretagne, la caravane de l’enduro Français retrouve une région que tout le monde connaît bien, la Lozère. Connue pour le Trèfle Lozérien et l’enduro en général, la Lozère et la région de Langogne ne manquent pas d’atouts autre que la pratique des loisirs verts motorisés. En ces terres Gévaudanaises, l’hiver parfois très long laisse la place à un été chaud et beau où il fait bon découvrir la nature environnante, visiter les musées, tel que la filature de Langogne qui date du XIX siècle. Appréciée pour son altitude moyenne (1000m), les sports de nature ont la vie belle, rafting, VTT, Via Ferrata, Cheval … et nautisme sur le magnifique Lac de Naussac à 3 km de Langogne. Situé à 50 km de Mende et du Puy en Velay l’accès se fait par la RN88 que l’on rejoint via l’A75 en venant de Clermont Ferrand ou Béziers. L’aéroport/aérodrome le plus proche est à Loudes (70km). Le “Moto Verte haute Lozère” est habitué des grands rendez vous, soit par ses propres organisations de Championnat de France antérieurs soit par son soutien apporté aux moto club d’Auroux pour des Championnats de France et de Mende pour le célèbre Trèfle Lozérien. La boucle de 80 km est innovante pour ceux qui connaissent déjà les alentours pour y avoir rouler sur d’autres épreuves que celle ci. Le tracé part en direction des sources de l’Allier vers le domaine de la Gardille pour rejoindre ensuite les gorges du Chassezac. Pour l’occasion, énormément de chemins ont étaient réouverts. Sensible à la volonté de la FFM de ne plus traverser les ruisseaux les roues dans l’eau, le moto club à mis en place une bonne douzaine de passerelles. Côté parcours, le tracé principalement en sous bois devrait ravir les pilotes vu les températures annoncées, pas de difficultés insurmontables mais un parcours usant de 8h de moto. La SP1 aux Choisinets est une banderollée, elle mélangera sous bois et prairie, la SP2 aux Gouttes est tracée dans les genêts. Enfin la SP3 est une ligne en sous bois. 1er départ pour les Elites E1 à 8h30 à la salle polyvalente, 3 tours pour les Elites et Juniors, 2 tours pour les nationaux. Points GPS– Langogne Centre Polyvalent (Départ/Arrivée) : N44°43.400 E 003°51.281? – SP1 Les Choisinnets : N44°40.925 E003°50.803? – SP2 Les Gouttes + CH3 N44°33.175 E003°53.181? – SP3 Départ de la Ligne Mas Méjean : N44°34.020 E003°53.064? – Arrivée de la ligne N44°35.185 E003°52.360Enjeux Sportifs La fin de saison annonce de l’engagement vu les classements provisoires. De retour après l’impasse de Scaer pour des raisons de santé, Johnny AUBERT (KTM) aura à coeur de retrouver la plus haute marche du podium, face à ses rivaux. Antoine MEO (Husqvrana) arrive avec une avance confortable sur Marc GERMAIN (Yamaha), Nicolas DEPARROIS (Kawasaki) et Julien GAUTHIER (HM-Honda). En E2, Pierre Alexandre RENET (KTM) pourrait bien être couronné dès le dimanche. Avec 50 points de retard, Fabien PLANET (SHERCO) n’a plus d’autre choix que de gagner les deux journées s’il veut conserver mathématiquement une éventuelle 1ère place en fin de saison. Quant au pilote de l’Armée de Terre, Romain DUMONTIER (EEAT-Husqvarna), il va devoir faire face au retour de Nicolas PAGANON (Kawasaki) et à David FRETIGNE (YAMAHA) toujours en embuscade. Chez les Elites E3, Christophe NAMBOTIN (GASGAS) domine outrageusement sa catégorie mais son erreur de début de saison ne le met toujours pas totalement à l’abri. Emmanuel ALBEPART (GASGAS), “le poulidor de l’enduro français” réalise une très belle saison mais face à Nambot la tâche est plus que relevée. En troisième position du provisoire on retrouve encore un pilote de l’Armée de Terre, Antoine BASSET (EEAT-Husqvarna) à égalité de points avec Pierre PALLUT (KTM). Enfin chez les Juniors, Alexandre QUEYREYRE (HUSABERG) et Romain BOUCARDEY (SHERCO) sont aux coudes à coudes. Cette manche devrai être déterminante dans l’attribution du titre de Champion de France. Auteur d’une saison régulière Kevin ROHMER (KTM) tire bien son épingle du jeu et assure pour le moment une très belle troisième place au provisoire. Rendez vous donc à Langogne, Vendredi pour les vérifications administratives et techniques. Le coup d’envoi aura lieu le samedi à 8h30.