Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

LES FAVORIS DE L’EDITION 2015

Communiqués

Il ne reste plus qu’un mois à attendre avant que le Moto Club Privadois n’ouvre le bal de cette nouvelle saison 2015.

A noter que le Championnat de France d’Enduro 2015 accueille la marque 24MX en tant que partenaire titre. Le nom officiel du Championnat devient donc “Championnat de France d’Enduro – 24MX”.

L’édition 2014 avait déjà battu des records d’affluence, affichant quasiment complet à chaque épreuve. La dynamique ne semble pas prête de s’arrêter. Tous les indicateurs sont au vert et l’ouverture se déroulera à guichet fermé, les 370 participants étant dores et déjà inscrits.

L’ occasion de faire un point sur les forces en présence, dans chaque catégorie:

E1

En E1, Christophe Nambotin (KTM), Champion de France et Champion du monde en titre, remettra sa couronne en jeu. Il avait surpris tout le monde l’an dernier en osant s’aligner dans une catégorie E1 qu’il découvrait. Pari largement réussi, il a affiché une outrageuse domination tout au long de la saison. Son objectif sera désormais de confirmer en visant une performance  identique, toujours au guidon de la “petite” 250 KTM. Il retrouvera face à lui Marc Bourgeois. Le pilote Yamaha a mis toute les chances de son coté en s’entourant d’une équipe très expérimentée, le team Yamaha-Desjouis-Racing avec qui il participera à l’intégralité des Championnats de France et du Monde, ainsi qu’aux classiques. Il vient d’ailleurs de remporter la première de la saison, la Val de Lorraine. Dans son sillage lors de la classique lorraine, Julien Gauthier, qui intégre une nouvelle équipe, le team Yamaha B2R. Peau neuve pour l’ auvergnat qui signe son retour dans la catégorie des petites cylindrées. Autre très gros client de la catégorie, Anthony Boissière (Sherco Moto Pulsion). Sérieusement blessé cet hiver, il a du respecté une longue période d’immobilisation et pourrait ne débuter la compétition qu’à l’occasion de la seconde épreuve, à Bar/Seine. Benoit Fortunato fera son retour entre les banderoles du Championnat de France. Cela faisait 2 ans qu’il ne s’était pas engagé pour une saison complète. On avait pu l’apercevoir sur une épreuve l’an dernier au guidon d’une 125 Yamaha, et c’est sur cette même machine qu’il prendra le départ à Privas. Autre outsider, le pilote officiel GasGas Loïc Minaudier viendra lui aussi animer cette catégorie E1

E2

Il a tout gagné en 2014, Championnat de France, du Monde, et il s’est imposé au scratch individuel des derniers 6 jours. Difficile de ne pas mettre Pierre-Alexandre Renet (Husqvarna) dans la position d’ultra favori cette saison encore. Cependant, les compteurs seront remis à zéro et une surprise est toujours possible. Comme pour Christophe Nambotin et les autres pensionnaires du mondial, il faudra scruter de près les performances de Pela au grand prix du Chili, dans 10 jours, pour avoir une idée plus précise de son état de forme. Du coté des outsiders capables de venir le bousculer, le vice-champion 2014, Romain Dumontier a démontré qu’il était capable de se battre en tête de la course, tout en manageant au mieux sa propre structure. Pour 2015, sa motivation ne l’a pas quittée, la structure s’agrandit et Romain s’alignera sur un 450 yzf (fini le 2 temps) avec un programme copieux qui cumule Championnat du Monde et Championnat national. Face à eux, un pilote qui était le coéquipier de Pela l’an dernier chez Husqvarna, Loïc Larrieu. Recruté par Eric Bernard en 2013, l’ex-crossman n’a cessé de progresser et a désormais rejoint les rangs du team Moto Pulsion. Il roulera au guidon de la 300 Sherco. Xavier de Soultrait viendra lui aussi se mêler à la fête et tenter de réitérer les bons résultats de 2014 (il avait fini à la troisième place du championnat) Le team TM Racing engagera Romain Boucardey dans cette catégorie. Le lozérien a montré l’an dernier qu’il était capable de réaliser de très bonnes performances. C’est un habitué du Championnat de France et il a les capacités pour monter sur le podium. Après une saison loupée à cause d’une blessure au genou qui l’a écarté du circuit pour plusieurs mois, on aura plaisir à retrouver Nicolas Deparrois (HVA-Atomic Moto) aux avant-postes. Le team BETA sera aussi très bien représenté dans cette catégorie avec Swan Servajean et Pierrick Roncin.

E3

La catégorie E3 s’annonce cette saison comme la plus ouverte. Elle offrira probablement de très belles bagarres en mettant en concurrence des pilotes qui s’illustrent au plus haut niveau mondial. Tout d’abord, le champion de France en titre, Antoine Basset (GasGas). Il signe de nouveau dans cette catégorie des gros bras pour tenter de conserver son tout premier titre de Champion de France acquis l’an passé à Ambert. Face à lui, l’inusable Manu Albepart. L’auvergnat qui roule pour BETA enchaine les podiums saison après saison et n’entend pas mettre un terme à cette belle série. Pour cela il faudra faire face au retour de 2 pilotes qui ont vu leur saison prématurément avortée l’an dernier. Mathias Bellino (Husqvarna) et Jérémy Joly (KTM) ont tous deux été blessés alors qu’ils se bagarraient en tête. Une frustration qui, même s’ils ne sont pas encore à 100% de leurs capacités, devrait leur offrir la motivation nécessaire pour jouer en première ligne. Pour pimenter un peu tout ça, le pilote Sherco Factory Jérémy Tarroux sera aussi de la partie. Il revient lui aussi de blessure mais aura pour seul objectif le titre de Champion de France. Une lutte qui s’annonce féroce, dans laquelle viendront aussi jouer les trouble-fêtes des pilotes comme Kevin Rohmer (TM Racing) ou encore les pilotes BETA Pierre Vissac et Alexandre Queyreyre.

Junior

Cette catégorie est celle qui avait généré le plus grand suspens en 2014 avec un dénouement qui avait vu la victoire de Jérémy Carpentier, sur le fil. Ce dernier, toujours sous les couleurs de l’école de pilotage EC2M-Honda, retrouvera les mêmes adversaires pour une revanche qui s’annonce savoureuse. Le premier d’entre eux, Théo Bazerque (Sherco Academy) était passé très près du titre et fera tout pour le récupérer cette saison. Idem pour Maëlig Bron-Fontanaz, qui a quitté l’ EEAT pour la Sherco Academy. L’EEAT-Yamaha qui présente cette saison 4 pilotes junior. Anthony Geslin, qui était bien placé dans la course au titre et a fini au pied du podium en 2014, et Jérémy Miroir. Leader avec une avance de points confortable, Jérémy s’était blessé au genou en milieu de saison et avait dû renoncé à la moto pour plusieurs mois. Revenu aux affaires durant l’hiver, le sort s’est acharné et il s’est fracturé un doigt, l’obligeant à stopper un mois supplémentaire. Il se présentera à Privas avec peu de roulage, mais probablement une envie de rouler débordante. Les 2 nouvelles recrues de l’équipe de l’armée de terre sont Jean-Baptiste Nicolot et David Abgrall. Parmi les nouveaux, justement, le jeune Quentin Delhaye De Maulde (TM Racing), Champion de France en catégorie Espoir, est capable de coups d’éclats et pourrait faire parler de lui dans cette catégorie qui a toujours su laisser de la place aux opportunistes. On retrouvera également Mika Barnes (KTM) et sous les couleurs BETA  Sylvain Fournier et Kevin Pouderoux.

Feminines :

Contrairement à ce qu’il se passe dans les autres catégories, la championne de France en titre, Geraldine Fournel (Sherco) ne remettra pas son titre en jeu. Elle s’est tournée vers le trial et s’alignera en championnat de France de cette discipline qu’elle affectionne. Il y a des chances que nous ayons tout de même le plaisir de la voir rouler sur quelques épreuves. La grosse surprise nous vient d’une des plus célèbre figure de l’enduro français. La quintuple championne de France et triple championne du monde d’ Enduro Ludivine Puy (Beta) a décidé de rechausser les bottes et de venir se frotter de nouveau à ses anciennes (et nouvelles) adversaires. Après 2 années d’absence mises à profit pour faire grandir sa famille, elle retrouvera des pilotes féminines qui ont beaucoup progressé depuis son départ. Samantha Tichet (KTM-MCL) notamment, qui a réalisé une superbe saison l’an passé ou encore Juliette Berrez (Yamaha), toujours fidèle au rendez-vous.

Du coté des nationaux et des espoirs, c’est toujours un grand succès en terme d’engagements et cette saison verra à coup sur de nouveaux prodiges éclore dans ces catégories. Rendez-vous à Privas les 2 et 3 Mai prochains pour vivre en direct le lancement de cette nouvelle saison.