Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

LE-PUY-EN-VELAY – LARRIEU ET GESLIN TITRES

Communiqués

Pour cette finale du Championnat de France d’ Enduro 24MX, le Moto Club du Puy-En-Velay a vu les choses en grand. Un tracé sélectif au cœur des paysages majestueux qu’offre le département de la Haute-Loire, et une organisation sans faille ont fait de cette première journée une réussite totale. Une réussite d’autant plus appréciée que les conditions météo ont été exceptionnelles et ont amené de très nombreux spectateurs aux abords des spéciales.

Un public venu très nombreux et qui a eu raison de se déplacer tant on a assisté à de superbes courses. Elles se soldent ce soir par 2 titres de champion de France, attribués chez les E2 et les Junior. Les premiers lauréats de la saison sont donc Loic Larrieu (E2) et Anthony Geslin (Junior). Dans les autres catégories, il faudra attendre demain pour connaitre les champions. Marc Bourgeois, vainqueur E1 du jour, est à seulement 9 points de la couronne. En E3 en revanche, tout est à refaire. Antoine Basset l’emporte aujourd’hui et revient à égalité de points avec Jérémy Joly. Chez les femmes, victoire de Juliette Berrez qui prend un bel avantage pour le titre.

 

CATÉGORIE E1

Journée parfaite pour le pilote et manager de la jeune équipe Yamaha Outsiders Marc Bourgeois. Pilote expérimenté, il est parvenu à résister à la pression imposée par son leadership et a laissé ses adversaire aller à la faute pour signer sa 6ème victoire cette saison. Il compte désormais 11 points d’avance sur Julien Gauthier (Yamaha-B2R) au provisoire. Il va donc falloir qu’il contrôle la course demain, un top 6 étant suffisant pour remporter ce titre de champion de France qui lui tend les bras.

Alors qu’il était en train de faire le jeu de Marc Bourgeois en s’intercalant à la seconde place, Romain Boucardey (Yamaha Ridercamp) a chuté et a été contraint de jeter l’éponge, blessé à la main.

C’est donc le local de l’étape, Julien Gauthier, que l’on retrouve ce soir sur la seconde marche du podium. Un podium complété par Jérémy Carpentier (EC2M-Honda) qui s’est payé le luxe de remporter la spéciale 1 du dernier tour.

CLASSEMENT E1

–1/ Marc Bourgeois

– 2/ Julien Gauthier

– 3/ Jérémy Carpentier

 

CATÉGORIE E2

C’est une journée qui restera gravée dans l’histoire (toute récente) du team Yamaha Outsiders. Pour sa première saison, elle s’offre un beau cadeau avec le titre de champion de France E2 obtenu ce soir par Loïc Larrieu. Un titre que le sudiste, qui n’a cessé de progresser ces dernières années, est allé chercher avec la manière. Il signe aujourd’hui sa 7ème victoire sur le championnat.

Une victoire qui n’a pas été simple à obtenir. Jérémy Tarroux (Sherco) lui a mis la pression toute la journée et prend au final la seconde place du jour, à quelques secondes seulement de la victoire. Une seconde marche du podium qu’il n’avait plus retrouvé depuis la seconde épreuve du championnat. Il prend l’avantage sur Mathias Bellino (Husqvarna) qui n’a su trouver les clés pour suivre le rythme de ses 2 rivaux aujourd’hui, il prend la 3ème place du jour.

A noter la belle 5ème place de Mika Barnes, qui remettait les roues sur le Championnat de France qu’il a animé durant plusieurs années dans la catégorie Junior.   

CLASSEMENT E2

– 1/ Loïc Larrieu

– 2/ Jérémy Tarroux

– 3/ Mathias Bellino

 

CATÉGORIE E3

Chez les E3, la journée démarrait sur une belle surprise, le retour aux affaires du champion de France E3 en titre, et doyen de la catégorie, Manu Albepart (BETA). Ce dernier s’imposait dès le premier chrono du jour et pointait en tête du premier tour. Une position qu’il n’est pas parvenu à conserver. Il monte tout de même sur son premier podium de la saison, il est troisième.

Devant, l’explication a eu lieu entre les 2 co-leaders, Jérémy Joly (KTM) et Antoine Basset(KTM). Sur ces spéciales très techniques, tous 2 sont partis à la faute à tour de rôle. Alors qu’on croyait que la victoire ne pouvait échapper à Basset (il comptait 18 secondes d’avance dans le dernier tour), une grosse chute dans la dernière ligne permettait à Joly de revenir à 3 secondes. Au final, Basset parvient tout de même à conserver la première place pour 1 seconde seulement. Cela nous promet une très grosse journée demain avec un titre qui pourrait se jouer dans les tout derniers virages.

Les journées se suivent sans se ressembler pour Romain Dumontier (Yamaha). Victorieux à Uzerche, il a vécu une journée “sans” aujourd’hui. Jamais dans le bon rythme, il n’est pas parvenu à prendre mieux que la 5ème place.

CLASSEMENT E3

– 1/ Antoine Basset

– 2/ Jérémy Joly

– 3/ Manu Albepart

 

CATÉGORIE JUNIOR

Le pilote basque Anthony Geslin laissait éclater sa joie ce soir sous le auvent de la structure de l’ EEAT-Yamaha. Au terme d’une saison parfaitement maitrisée, il remporte le titre de champion de France Junior. Une belle leçon pour ce pilote qui avait été écarté de la compétition juste avant le début de saison l’an passé, à cause d’une fracture de la jambe. Il est revenu sur le devant de la scène à force d’implication et de travail et s’en voit aujourd’hui récompensé avec ce magnifique titre Junior.   

Geslin est titré, mais il passe à coté de la victoire pour un peu plus d’une seconde. Le vainqueur du jour s’appelle Théo Espinasse. Le pilote de la Sherco Academy s’impose pour la première fois cette saison. Il avait souvent impressionné par sa vitesse, mais n’était pas encore parvenu à capitaliser sur ses bons chronos. C’est désormais chose faite, et il est fort probable que nous le retrouvions souvent dans cette position à l’avenir.

Jérémy Miroir (Husqvarna) monte sur la troisième marche du podium.

CLASSEMENT JUNIOR

– 1/ Théo Espinasse

– 2/ Anthony Geslin

– 3/ Jérémy Miroir

 

CATÉGORIE FÉMININE

Audrey Rossat (Husqvarna) et Juliette Berrez (Yamaha) partaient toutes les deux le couteau entre les dents ce matin, avec la ferme intention d’obtenir un avantage déterminant dans leur course au titre. Malgré une première spéciale remportée par Audrey Rossat, cette dernière ne parviendra ensuite plus à rouler dans le même rythme que Berrez. La pilote Yamaha s’impose facilement avec plus d’une minute d’avance.

Elle prend également un gros avantage pour la course au titre, car elle voit s’intercaler entre elle et Audrey une alliée inattendue. En effet, Samantha Tichet (Yamaha), la pilote lozérienne qui était l’une des meilleures pilotes du championnat de France, faisait son retour à la compétition. Un retour fracassant, elle prend la seconde place du jour et oblige de fait Audrey Rossat à se contenter de la 3ème marche du podium.

Il faudra donc à la pilote normande l’emporter demain et espérer que Samantha Tichet joue le même tour à Juliette pour pouvoir décrocher le titre….l’équation est complexe.

CLASSEMENT FÉMININES

– 1/ Juliette Berrez

– 2/ Samantha Tichet

– 3/ Audrey Rossat

 

CATÉGORIE CONSTRUCTEUR

Carton (presque) plein pour le team Yamaha-Outsiders qui, au-delà de fêter le titre E2 de Larrieu, participe à la victoire de Yamaha au classement constructeur. Une victoire de la journée qui leur offre suffisamment de points pour être dès ce soir auréolés du titre de Champion de France constructeur. Une seconde victoire consécutive qui témoigne de la bonne forme du constructeur nippon. Bravo!

CLASSEMENT CONSTRUCTEUR

– 1/ YAMAHA

– 2/ HUSQVARNA

– 3/ SHERCO ACADEMY

 

TROPHÉE MORACO ELITE

Une nouvelle fois sous les feux de la rampe, Loïc Larrieu continue sa moisson. Il est encore aujourd’hui le pilote le plus rapide de la spéciale en ligne et donc le vainqueur logique de la journée dans la catégorie Trophée MORACO. Une victoire et 20 points qui font de lui le nouveau vainqueur de ce trophée. Il empoche de fait la prime de 1000 euros offerte par la société MORACO, partenaire de longue date du Championnat de France d’ Enduro.

 

CATEGORIE NEO-ELITE

Mention spéciale à Luc Breban. Le pilote du team Yamaha-B2R, champion de France national 1 la saison dernière, devient le premier champion de France dans la catégorie néo-élite, qui récompense la meilleure performance de pilotes qui accèdent pour la première fois aux catégories Elite.

 

Il reste encore des titres à distribuer et la journée de demain devrait être au moins aussi intense qu’aujourd’hui. Le tracé déjà jugé très usant par les pilotes devrait taper fort dans les organismes et avoir une incidence sur les résultats finaux. Pour suivre ça de l’intérieur, restez connectés sur la page Facebook Enduro France et sur le live  https://enduro-france.a3web.fr/live/