Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

LE-PUY-EN-VELAY – LA HAUTE-LOIRE RETROUVE SA FINALE

Communiqués

Le Championnat de France d’ Enduro 24MX 2016 connaitra son épilogue le week-end prochain. Et c’est en Auvergne que l’on se retrouvera pour cet ultime rendez-vous les meilleurs pilotes de l’hexagone. Ils seront 370 pour une épreuve qui fait une nouvelle fois le plein, témoignage du succès indéboulonnable de l’enduro en France.

Cet engouement tient notamment de la qualité des organisations et des lieux qui accueillent cette discipline. L’ Auvergne et la Haute-Loire en sont l’exemple parfait. Ce magnifique coin de France, parmi les plus réputés des amateurs d’enduro, n’avait plus reçu une épreuve du Championnat depuis la finale de Vorey en 2013. Pour fêter cela, le MC du Puy a mis les petits plats dans les grands et concocté  une course à la hauteur de l’évènement. Des liaisons techniques, des chemins étroits, des pierres peu dociles et de beaux dénivelés sont au programme. Le tout dans un décor de rêve, qui couronnera les nouveaux lauréats de cette exceptionnelle promotion 2016.

 

Le profil du parcours : (Elite : 3 tours / Nationaux : 2 tours)

Heure du premier départ : 8h3

Départ – Paddock A/B – Vals près le Puy (GPS – N 45°01.788’ E 003°52.603’ )

Liaison 5′

Spéciale 1EYCENAC(GPS – N 45°00.653’ E 003°52.004’):  – Spéciale banderolée  –– Durée estimée : 5 min.

Liaison 1h1

CH1 –Ravitaillement – CAYRES –  (GPS – 45“25’26.2 N / 1“34’38.2 E)

Liaison 15′

Spéciale 2 (GPS – N 44°58.002’ E 003°45.899’) :  Spéciale en ligne – 100% en sous-bois , terre meuble et racines.  Durée estimée : 7 min.

Liaison 15′

Spéciale 3 – DOLAIZON – (GPS – N 45°00.226’ E 003°49.733’) : Spéciale mixte – banderolée / sous-bois / portion extrême – Durée estimée : 5 min.

Liaison 15′

CH2 – retour paddock -Ravitaillement

Attention, pour des raisons de sécurité, le paddock B sera scindé en 3 parties disposées autour du centre commercial. Le paddock C sera installé à proximité de la spéciale d’ Eycenac.

 

Fait rare, aucun titre de champion de France n’a encore été décerné avant cette finale. Une situation qui témoigne du suspens qui a animé le championnat toute la saison et qui augure d’un formidable week-end de sport. Il y aura assurément beaucoup de suspens, de la joie et des déceptions. Bref, beaucoup d’émotion au programme. On fait le tour des catégories :

 

Catégorie E1 :

Dans la catégorie E1, le leader Marc Bourgeois (Yamaha-Outsiders) va devoir assurer et tenter de conserver l’avance de 8 points qu’il compte sur Julien Gauthier (Yamaha B2R). Ce dernier devrait vraisemblablement être remis de sa blessure au scaphoïde et tentera tout pour briller sur ce dernier rendez-vous de l’année avec en point de mire le titre E1. Mais pour cela, il ne faudra pas seulement que l’auvergnat l’emporte sur ses terres, il faudra également qu’un pilote s’intercale entre eux-deux.

Dans le rôle du trouble-fête, on imagine très bien Romain Boucardey. Le lozérien du team Yamaha-Ridercamp reste sur une série de 4 secondes places et court toujours après sa première victoire. Il lui reste deux jours de course pour y arriver.

 

Catégorie E2 :

Loïc Larrieu (Yamaha-outsiders), en tête de la catégorie E2, a enfoncé le clou à Uzerche et possède une belle avance de 16 points sur Mathias Bellino (Husqvarna). De quoi aborder cette finale avec beaucoup de sérénité. Il y a fort à parier que les 2 sudistes parviennent une nouvelle fois à enflammer la course par le rythme incroyable qu’ils impriment lors de leurs duels.

Jérémy Tarroux (Sherco) tentera quant à lui d’aller chercher une première victoire cette saison. Pas en mesure de suivre le rythme des 2 leaders lors des 2 dernières courses, il fera tout pour combler cet écart et clôturer sa saison sur un succès.

Derrière, la quatrième place est quasiment assurée pour Pierrick Roncin(Kawasaki), mais l’entrée dans le top 5 est occupée par un Alex Queyreyre (BETA) sous la pression de Vincent Gautie (Sherco Academy)

 

Catégorie E3 :

La catégorie des grosses cylindrées est clairement celle qui va connaitre le plus de tensions lors de cette finale. Jérémy Joly (KTM), encore en tête du classement, a vu revenir Antoine Basset (KTM) à seulement 3 points lors de l’épreuve d’ Uzerche. Ce dernier, qui vient de clôturer un championnat du monde exceptionnel (il termine 4ème E3) fera tout pour compléter ce palmarès avec un titre de champion de France. Idem pour Joly dont cette consécration représenterait la réalisation de son objectif numéro 1 cette saison.

On s’attend donc à une bataille qui durera jusque dans les tous derniers virages de la dernière spéciale, comme ils nous y ont si bien habitués. Romain Dumontier (Yamaha) sera lui aussi un sérieux candidat à la place de numéro 1. Le normand a débloqué son compteur de victoires lors de la manche précédente et roulera de fait libéré de toute pression. Il y a fort à parier que les points qu’il marquera auront une incidence sur l’attribution du titre, et pourquoi pas à son profit ? Réponse dimanche prochain.

 

Catégorie Junior : 

La ville du Puy-En-Velay verra-t-elle le sacre d’ Anthony Geslin (EEAT-Yamaha) ? Le pilote basque occupe le leadership de la catégorie des moins de 23 ans avec une avance confortable de 17 points sur Kirian Mirabet (Sherco Academy). Malgré un épisode raté à Uzerche, il est le pilote le plus régulier chez les jeunes et réalise une saison quasi parfaite.

Il devra rester très concentré sur ce tracé afin de ne pas perdre cette précieuse avance. On sait que dans cette catégorie, ils sont nombreux à avoir la vitesse pour accéder au podium, et les positions peuvent vite changer. Ils sont 6 à être montés sur la plus haute marche en 8 journées de courses, et des pilotes tels que Quentin Delhaye De Maulde (TM Racing), Jérémy Miroir (Husqvarna), Hugo Blanjoue (KTM) ou David Abgrall (EEAT – Yamaha) vont déployer toute leur énergie pour apparaitre sur le devant de la scène en cette fin de saison.

 

Catégorie féminine :

Dans la catégorie féminine, on va assister à la grande explication entre Audrey Rossat (Husqvarna) et Juliette Berrez (Yamaha). Les 2 femmes se sont quittées à Uzerche sur une stricte égalité de points. Elles ne peuvent plus être rejointes au classement par l’une de leurs rivales et vont s’engager, dès le passage de l’arche de départ samedi, dans un face-à-face acharné. On surveillera aussi la lutte pour la 3ème place du général entre Valérie Roche (Sherco Academy), Jessica Cormier (Sherco), et Tracy Morandin (Yamaha).

 

Pour suivre en direct cette finale et connaitre en temps réel les dénouements de cette saison d’enduro, connectez-vous dès samedi matin 8h30 sur le live www.enduro-france.fr et suivez l’actualité du championnat sur la page facebook Enduro-France.

Ne manquez pas également la remise des prix officielle du Championnat de France d’ Enduro 24MX qui aura lieu au centre culturel de Vals, à 20h00 dimanche soir. Le calendrier officiel du Championnat de France 2017 y sera annoncé officiellement. 

Photo : OT le Puy-en-Velay