Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

Le-Luc-En-Provence (83) – Le Var accueille la finale

179 – le luc en provence (83) – moto club du var
Communiqués

Le championnat de France d’ Enduro 24MX s’apprête à jouer le dernier acte de cette saison 2020. Et pour cette finale, c’est la jolie ville du Luc-En-Provence, dans le Var, qui accueillera les 400 pilotes prêts à s’élancer sur cette course. Le Moto-Club du Var devait initialement organiser l’ouverture du Championnat, mais les obligations de confinement en ont décidé autrement. Calendrier bousculé, règles sanitaires strictes, des challenges compliqués que l’équipe d’ Eric Michel, à la tête du Moto Club du Var, est parvenu à relever pour finalement obtenir la confiance des autorités et les accords pour mettre sur pied cet évènement. Bien évidemment, il sera demandé à tous de respecter scrupuleusement le port du masque et les gestes barrières.

Comme en 2017, année durant laquelle le MC du Var avait organisé avec succès l’ouverture du championnat, les pilotes retrouveront les magnifiques décors qu’ont à offrir les massifs du coeur du Var, accompagnés, on l’espère, du soleil qui est aussi une des spécialités de ce coin de France.

 

Profil du parcours :

Départ – Paddock A – Le Luc En Provence (GPS  : 43°23’14´´N   6°18’28´´E )  Lien Google MAP

Spéciale 1 –Combecave – (GPS  : 43°26’51´´N      6°14’05´´E ) Lien Google MAP : Spéciale banderolée variée  mix varié extreme

CH1Combecave (GPS  :  43°26’52″N 6°14’23″E )  Lien Google MAP

CH2 – Sans ravitaillement

Spéciale 2 –Le thoronet – (GPS  : 43°27’22″N 6°17’32″E ) Lien Google MAP : Spéciale en ligne

 

Spéciale 3 –Le Luc En Provence – (GPS  : 43°22’49″N 6°18’04″E ) Lien Google MAP: Speciale banderolée.

CH3 – Retour paddock

 

Cette finale du Championnat de France d’ Enduro 24MX fait une nouvelle fois le plein d’engagés avec un peloton de 400 pilotes qui s’élanceront samedi matin. On fait le point sur les enjeux :

E1

Le pilote du team Sherco Factory Jérémy Tarroux, leader du classement E1,  aura ce week-end l’occasion de prendre une revanche sur la saison passée. Le tarnais avait alors vu s’envoler un titre E1 qui lui était promis à cause d’une mauvaise chute lors de la première journée de la finale à Langeac. Cet incident digéré, il a réussi à se hisser de nouveau au sommet cette saison et s’est imposé à quatre reprises face au normand Christophe Nambotin (KTM), sur qui il compte une avance de 12 points.  Ce sont également 12 points qui séparent Nambotin des 2 pilotes qui occupent la 3ème place du provisoire, Antoine Criq (Sherco Academy) et Valérian Debaud (ORC-Honda). Les 2 hommes se partagent le même nombre de points après avoir occupé à tour de rôle les 3ème et 4ème places dans la catégorie.

 E2

Le patron du E2, Loïc Larrieu (X-Centric TM Factory) a été chahuté à Saint-Agrève. La faute à un Théo Espinasse (Sherco Factory) plus incisif et rapide que jamais, qui a été en mesure de le faire trébucher et venir chercher sa première victoire  cette saison. Si Larrieu bénéficie toujours d’une avance de 10 points qui le met relativement à l’abri pour la course au titre, il devra tout de même se montrer très méfiant et sortir le grand jeu au Luc.

D’autant que d’autres prétendants à la victoire seront au départ du E2. Christophe Charlier (OxMoto BETA) notamment, que l’on sait extrêmement  rapide, mais qui n’a pas encore accédé au sommet de la boite, ou pourquoi pas Till De Clercq (LM Racing Husqvarna) qui a fait une course exceptionnelle à Saint-Agrève, aux avants-postes.

 

 E3

Solide leader de la catégorie E3, Antoine Magain, le pilote belge du prolifique team Sherco Factory a fait le début de saison parfait. Quatre journées de course qu’il a toutes conclus avec une victoire. Une voie royale tracée vers un titre qui lui tend les bras. Avec 16 points d’avance, il devra tout de même conserver un œil sur Antoine Basset. L’ardéchois sous les couleurs du team Atomic Moto BETA n’a encore accroché aucune victoire cette saison et aura à cœur de terminer sa saison en beauté. A surveiller également, le rookie en enduro Cedric Soubeyras. Le crossman du team 2B MORACO apprend vite et a déjà gouté à la saveur du podium à Saint-Agrève, de quoi peut-être lui donner des ailes pour cette finale.

Troisième du provisoire, le breton David Abgrall (OxMoto – Beta) aura lui aussi son mot à dire sur cet ultime rendez-vous, tout comme le coéquipier de Basset chez Atomic Moto, Thibault Passet.  

 

 

JUNIOR

La situation est très différente dans les catégories du Junior où les écarts sont beaucoup plus faibles au sommet des classements, préfigurant de courses pleines de suspens.

Chez les Juniors E1 par exemple, seuls deux petits points séparent Killian Lunier (LM Racing – Husqvarna) et Antoine Alix (Dady Enduro Team). Si le titre devrait selon toute vraisemblance se jouer entre ces deux pilotes, il est probable que Nathan Bererd (X-Centric TM Factory) vienne jouer les troubles-fêtes. Malgré un abandon lors de l’épreuve d’ouverture qui a fortement réduit ses chances d’être couronné, ce dernier a remporté les deux journées de course à Saint-Agrêve et va tout mettre en œuvre pour réitérer ce doublé.

Le championnat est également très ouvert du coté des Juniors E2, catégorie dans laquelle quatre pilotes peuvent raisonnablement encore prétendre à un titre. Le premier d’entre eux, le belge Erik Willems a été l’auteur de deux victoires cette saison. Il est leader du provisoire mais ne compte que 6 points d’avance sur Isaac Devoulx, une avance qui va l’obliger à n’avoir pour seul objectif la victoire au Luc. Au contact de Devoulx avec chacun 7 points de retard sur le leader, Julien Roussaly (2B MORACCO – Husqvarna) et Luc Fargier (Team Maugio) peuvent eux aussi encore espérer un titre de champion de France.

En JE3, Neels Theric (LM Racing – Beta) n’a pas réussi à faire le break sur le pilote Atomic Moto – BETA Kilian Irigoyen à Saint-Agrève. Les deux hommes s’y sont partagés victoires et secondes places et y ont marqué le même nombre de points. Theric a cependant 6 points d’avance sur le basque, qu’il va devoir contenir au maximum pour tenter de conquérir le titre Junior E3 qui lui a échappé la saison dernière. 

Féminine

Avec 16 points d’avance et une supériorité évidente dans cette catégorie féminine, la représentante du team Elite Moto 15 Justine Martel, championne de France en titre, n’est plus très loin d’une nouvelle consécration. Elle aura au Luc l’occasion de décrocher sa troisième couronne dans cette discipline. Sa dauphine au provisoire, Elodie Chaplot (Sherco Academy) a légèrement trébuché à Saint-Agrève en manquant un podium qu’elle n’avait plus quitté depuis longtemps. Elle compte cependant 6 points d’avance au provisoire sur Marie Froment (Yamaha). Cette dernière, qui est s’est déjà hissé à trois reprises sur le podium, ne manquera pas de profiter de la moindre brèche que Chaplot pourrait laisser ouverte. 

 

Nationaux

Les catégories du national ne manqueront pas, elles non plus, d’ apporter leur lot de suspens. Si en Espoir et en national 1, il sera très compliqué d’aller déloger Pierre Dubost (KTM) et Jean-Baptiste Nicolot (LM Sens), solide leaders respectifs de ces catégories, c’est plus serré pour Quentin Crouzet (Sherco Academy) et Corentin Poutignat qui bataillent pour la victoire du National 2 et 3.

Avec 80 points à son compteur, l’aveyronnais Florent Vayssade (Elite Moto 15-KTM) a toutes les cartes en mains pour aller chercher un titre vétéran. Même objectif mais une avance moins confortable pour Eric Borel (GasGas) qui pointe en tête des super-vétérans, 6 petites longueurs devant son principal adversaire, Nicolas Boyer.

Enfin, c’est la Sherco Academy qui est en tête du Challenge Team National avec une belle avance sur le team Atomic Moto, qui devra tout mettre en œuvre pour tenter d’inverser la tendance.

 

C’est à n’en pas douter une finale exceptionnelle qui se prépare, à tout point de vue. Pour ne pas en perdre une miette, suivez toute la course en live sur le site www.enduro-france.fr et la page Facebook Enduro-France.