Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

Le-Luc-En-Provence (83) – Le MC du Var impatient de vous retrouver

Le Luc en Provence (83)
Communiqués

Comme ils l’avaient fait en 2017, les bénévoles du Moto Club du Var auront de nouveau la charge cette année de lancer officiellement le Championnat de France d’ Enduro 24MX 2022. Et c’est au Luc-En-Provence que se déroulera cette toute première course de la saison, au cœur d’un territoire du Sud-Est traditionnellement baigné par un soleil radieux. On espère que cette tradition sera respectée le week-end prochain. 

Le MC du Var, assurément l’un des clubs les plus dynamique de cette région de l’hexagone, n’en est pas à son coup d’essai et sera porté pour le mise sur pied de cet évènement par une envie de revanche. Revanche sur une situation qui les avait contraint en 2020 à annuler au tout dernier moment la finale du Championnat qu’ils avaient préparée, à cause de la situation sanitaire du moment. Un coup dur qui n’a pas réussi à éroder la motivation de cette belle équipe qui travaille d’arrache-pied depuis plusieurs mois sur le parcours de cette course. Un travail qui sera apprécié par de nombreux pilotes. Avec 370 engagés, l’épreuve a fait le plein.

Des aveux d’ Eric Michel, le président, cette épreuve se voudra difficile, usante.

Le profil du parcours :

Départ – Paddock A/B/C – Administratif – Le Luc-En-Provence (GPS – 43°23’14″N 6°18’28″E ) Lien Google Map

Spéciale 1Cabasse(GPS – 43°26’51″N 6°14’05″E ) Lien Google Map : Spéciale banderolée.

CH1Cabasse(GPS – 43°26’51″N 6°14’05″E ) Lien Google Map

CH2 – Sans ravitaillement

Spéciale 2Le Thoronet (GPS – 43°27’22″N 6°17’32″E ) Lien Google Map : Spéciale en ligne.

Spéciale 3 – Le Luc – Leclerc (GPS –  43°22’49″N 6°18’04″E ) Lien Google Map : Spéciale banderolée, obstacles artificiels.

CH3 – Retour Paddock

3 tours pour les pilotes Elite, 2 tours pour les nationaux.

Elites :

Comme on l’évoquait lors du communiqué précédent, les trois catégories Elite affichent un plateau exceptionnel avec des pilotes extrêmement rapides inscrits dans chacune d’entre elles.

En E1, le favori logique est Loïc Larrieu (B2R – Fantic) qui fait son retour sur son championnat national. S’il a la faveur des pronostics, il devra se méfier d’ Antoine Méo, qui malgré son retrait de la compétition il y a quelques années, est toujours un redoutable adversaire, ou bien de Till De Clercq (Dafy Enduro Team) ou encore Anthony Geslin (Atomic Moto).

En E2, Hugo Blanjoue (Elite Moto 15 – KTM) champion en titre , sera candidat à sa propre succession, mais aura fort à faire face au retour aux affaires de Théo Espinasse au guidon de la BETA du team OxMoto. Parmi les poids lourds, on surveillera aussi Zach Pichon (Sherco) et la montée du jeune Antoine Alix (Dafy Enduro Team).

Enfin, le E3 devrait aussi nous ravir avec des passes d’armes attendues entre Antoine Basset (Atomic Moto), vice-champion sortant, Léo Le Quéré ou encore Vincent Gautie (To Enduro) , tous capables de rouler en tête.

JUNIOR

L’exercice du pronostic sera tout aussi difficile pour les pilotes des catégories Junior. Là encore, ils sont nombreux à pouvoir l’emporter.

Dans la catégorie J1, la paire Thibault Giraudon (Sherco Academy) Léo Joyon (Atomic Moto) va se retrouver de nouveau. Après une saison à faire jeu égal et à alterner les places sur les podiums, ils auront cette année les yeux rivés sur le titre. Autre paire, et pas des moindres, les frères Clauzier (B2R – Fantic) seront de la partie en J1. Maxime, champion de France Espoir en 2021 et Clément, à six reprises sur le podium cette même année, découvriront le Junior, mais on les sait armés pour inscrire leur nom en haut des classements. A surveiller de près, le pilote Dafy Enduro Team Florian Baratange et Arnaud Zoldos (TM Raw Motorsports) peuvent aussi tirer leur épingle du jeu.

Un favori se détache déjà en J2, le champion en titre J3 Mathis Juillard. Roulant aussi pour le compte du team TM Raw Motorsports, il aura à cœur de confirmer ses excellents résultats de l’an passé. Plusieurs prétendants pour lui barrer la route, notamment le lozérien Kilian Bremond (MCL) fin connaisseur du championnat de France, ou encore Adrien Fretigné (Sherco Academy) que l’on découvrira au Luc. 

En J3, le pilote basque Kilian Irigoyen, qui évolue dans le team Atomic Moto, n’avait pas pu prendre part à la course au titre en 2021 à cause d’une chute et d’une blessure lors de la toute première épreuve. Il avait cependant pris 3 victoire à Juillard dans le reste de la saison et prendra le départ au Luc avec un gout de revanche, le regard braqué vers ce titre J3 à portée de main.

Féminine

La catégorie des femmes est dominée depuis maintenant presque cinq ans par Justine Martel. Championne en titre, la pilote du team Elite Moto 15 – KTM sera logiquement une nouvelle fois favorite. Cependant il sera très intéressant d’observer la progression de ses adversaires. Marine Lemoine, notamment, qui n’a cessé de progresser ces dernières saisons, ou Marie Froment qui a fait de très belles courses l’année dernière.

Nationaux

Encore de très nombreux engagés dans les catégories nationales cette année, et assurément du gros spectacle en perspective. Toutes les générations seront là, des pilotes Espoirs aux Super-vétérans, en passant par le N1, N2 et N3. Autant d’occasions d’assister à de belles bagarres.

Le compte à rebours est lancé, seulement cinq jours à attendre avant de voir toutes ses forces en présence s’élancer sous l’arche de départ de cette toute première épreuve. Rendez-vous au Luc-En-Provence samedi prochain 8h00 pour les premiers tours de roues, données par les pilotes de la catégorie E1. Si vous n’êtes pas sur place, vous pourrez bien entendu retrouver  le live et toutes les infos sur la page Facebook Enduro France.