Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

LE-LUC-EN-PROVENCE (83) – DIRECTION LE SUD-EST

Communiqués

Nous y voilà ! Après de longs mois d’hiver, le Championnat de France d’Enduro 24MX va enfin reprendre ses droits le week-end prochain.

Pour l’ouverture de cette saison 2017, direction le Sud-Est et la commune du Luc-En-Provence. Ce coin de l’hexagone, très justement appelé le cœur du Var, est réputé pour être l’un des endroits les plus ensoleillés de tout le territoire. Adossé au Massif des Maures, le site offrira un cadre exceptionnel à cette épreuve, dont le tracé traversera les sites des anciens bassins miniers de Bauxite. La commune du Luc abrite également le réputé circuit automobile du Var, témoin s’il en fallait de la passion que porte cette région aux sports mécaniques. Le tout-terrain n’est pas en reste grâce notamment à l’implication du Moto Club du Var, qui aura la charge de l’organisation de la course.

Ce Moto Club, qui fêtera son 40ème anniversaire l’année prochaine, jouit d’une très grande expérience. L’équipe menée par Eric Michel est à l’origine entre autre de l’organisation de la finale du mondial en 2012 et d’une manche du Championnat de France d’Enduro en 2009. Pour célébrer ce retour d’une épreuve nationale en région PACA, ils offriront aux pilotes un circuit de 70 Km avec de toutes nouvelles portions qui viendront s’ajouter aux tracés qui ont fait le succès de l’enduro du Var.

 

Le profil du parcours : (Elite : 3 tours / Nationaux : 2 tours)

Heure du premier départ : 8h00

Départ – Paddock A/B – Le Luc en Provence (GPS – lat 43.387149 long 6.306965 )

Spéciale 1 (GPS – lat: 43.447769 long 6.234822 ): Belle spéciale banderolée / extrême naturelle avec une visibilité totale. Durée estimée : environ 5 minutes

CH1 – Ravitaillement – (GPS –  lat 43.448322 long 6.239006 )

Spéciale 2 (GPS – lat 43.448744 long 6.238835 ): Spéciale mixte “ligne / banderolée” très variée. Durée estimée : environ 9 minutes

CH2 – CH3 sans ravitaillement

Spéciale 3 (GPS – lat 43.380367 long 6.301308 ) Spéciale extrême artificielle, en ville. Durée estimée : 3minutes

CH4 Le luc – Arrivée

 

La saison 2017 s’entame comme elle s’était terminée au niveau des engagés. Plus une place libre dans le paddock depuis plusieurs semaines, pour un championnat dont le succès ne s’érode pas.

Tout le monde a désormais hâte de voir les pilotes entrer en scène pour en découdre, d’autant que les choses ont bougé durant l’inter-saison. Changements de couleurs ou de catégories, on vous aide à y voir plus clair sur les enjeux sportifs de cette première manche.

Catégorie E1 :

Il y a quelques mois, Marc Bourgeois (Yamaha) célébrait au Puy-En-Velay son titre de champion de France E1 2016. Il annonçait alors prendre sa retraite de pilote et son souhait de se consacrer pleinement à sa nouvelle mission de team manager. Cependant, l’envie d’en découdre semble trop forte et Bourgeois sera bel et bien au départ de cette ouverture de saison 2017. S’il n’a pas évoqué sa participation à une saison complète, il est probable qu’on le retrouve tout de même sur plusieurs épreuves.

Il retrouvera sous l’arche de départ celui avec qui il a mené un duel sans merci l’an dernier, l’auvergnat Julien Gauthier, fidèle aux couleurs de Yamaha B2R. Autre pilote Yamaha, Romain Boucardey (Ridercamp) a bouclé en 2016 une très belle saison et tentera de conserver cette dynamique. Il fera équipe avec Jérémy Carpentier.

On trouvera d’autres gros clients dans cette catégorie E1 bien partie pour être la plus relevée. Jérémy Tarroux (Sherco) relèvera le défi de s’aligner sur une petite cylindrée après plusieurs saisons en E2, et Jamie McCanney (Yamaha-Outsiders), qui après avoir réalisé quelques piges sur le Championnat de France, participera à l’intégralité de la saison. A noter le retour au premier plan de Nicolas Deparrois (Yamaha).

Parmi les outsiders et nouveaux venus de la catégorie, on suivra de près les performances du pilote Husqvarna Jérémy Miroir ou en encore Quentin Delhaye De Maulde (Atomic Moto), tous deux transfuges de la catégorie Junior.

 

Catégorie E2 :

En E2, pas de changement pour Loïc Larrieu (Yamaha-Outsider) qui défendra son titre de Champion de France 2016, acquis à l’issue d’une saison qu’il avait nettement dominé. Le sudiste a déjà montré sa bonne forme en réussissant une bonne entrée en matière sur le circuit mondial.

Son principal adversaire cette saison s’appellera Jérémy Joly. Le champion en titre E3, désormais chef de file du team Beta, change de catégorie pour nous offrir ce qui s’annonce comme un vrai choc des titans.

Autre pilote à avoir changé de cylindrée, Manu Albepart. L’inusable auvergnat occupait les podiums du E3 depuis plusieurs saisons et va désormais tenter de jouer les trouble-fêtes chez les mid-sizes. Aujourd’hui au guidon d’une Yamaha, son expérience et son aisance sur les épreuves du Championnat de France pourraient encore créer la surprise. 

On gardera aussi un œil sur Pierre Vissac (Beta) ou encore Kevin Panis (Sherco academy) tous deux candidats au podium.  

 

Catégorie E3 :

La catégorie des grosses cylindrées va malheureusement être marquée par des absences de taille. Les mauvaises fortunes d’Antoine Basset (GasGas) blessé au genou, et de Mathias Bellino (Husqvarna) convalescent après une grosse chute en Finlande, entament sérieusement une catégorie dont la liste des engagés faisait frémir.

La bonne nouvelle cependant vient du team KTM, et du retour remarqué de Christophe Nambotin sur le Championnat de France d’Enduro, après une absence de prés de 2 ans. Le normand débarrassé de ses problèmes de santé sera le favori logique lors de cette épreuve d’ouverture. Il devra tout de même se méfier de Romain Dumontier (Yamaha) que l’on a vu très à l’aise au guidon de sa 300 l’an passé.

Le champion de France Junior 2016, Anthony Geslin, fera sa rentrée dans la cour des grands en s’alignant sur un 300 Beta. Beta qui fera rouler également Alexandre Queyreyre dans cette même catégorie.

 

Catégorie Junior :

Chez les jeunes, il sera une nouvelle fois très difficile de désigner des favoris tant la liste des pilotes susceptibles de l’emporter est longue.

La dynamique Sherco Academy n’alignera pas moins de 4 pilotes dans cette catégorie. Derrière le chef de file, l’espagnol Kirian Mirabet, se pressent Théo Espinasse, David Abgrall et Xavier Flick. Il seront en concurrence directe avec l’ équipe de l’armée de terre FFM qui enverra au front un quatuor composé de Jean-Baptiste Nicolot, Bastien Mechin et deux nouvelles recrues, Hugo Blanjoue et Thibaud Passet.

Le Team TM Racing, qui se concentre cette saison sur les catégories Junior et Espoir, a recruté Valérian Debaud pour faire briller la belle italienne en tête du classement.

Le champion de France Espoir en titre, Thomas Dubost (KTM) sera lui aussi un prétendant à la victoire. Toujours soutenu par le team KTM officiel, il découvrira la catégorie Junior.

Outsider de luxe, le spécialiste du sable Camille Chapeliere se présentera au Luc pour participer à sa première saison complète d’ Enduro. Intégré au sein du team Yamaha – Dumontier Racing, il bénéficiera de tout le support et des conseils nécessaires à une évolution rapide vers le haut du classement.

 

Catégorie féminine :

Juliette Berrez (Yamaha) sera au départ avec la ferme intention de défendre son titre de Championne de France si chèrement acquis au mois de Septembre dernier. La tâche sera extrêment ardue car il faudra compter avec la présence d’une pilote étrangère parmi les plus rapides au monde, l’australienne Jessica Gardiner (Sherco)

La catégorie des femmes, qui compte 14 inscrites, verra aussi le retour de la championne Samantha Tichet, qui roulera sur une Yamaha. De quoi imaginer de belles passes d’armes pour les accès au podium.

 

Fort du succés du Challenge Team National la saison passée, celui-ci est reconduit cette saison et bénéficie du support de l’un des fidèles partenaires du championnat, la société MORACO. Il porte désormais le nom de Challenge Team National MORACO, et récompensera toujours la meilleure équipe de pilotes nationaux parmi celles inscrites en début de saison.

Rendez-vous pour l’ouverture de ce Championnat de France d’ Enduro 24MX version 2017, dès Samedi matin 8h au Luc-En-Provence. Et pour ceux qui ne veulent rien rater de l’évênement depuis chez eux, il suffit de se rendre sur le live www.enduro-france.fr et de suivre l’actualité sur la page facebook Enduro-France.