Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

LANGOGNE (48) – Une première journée riche en surprises

Langogne
Communiqués

Ce matin au départ, personne ne boudait son plaisir de retrouver la ville de Langogne et le Moto Club MVHL pour cette quatrième et avant-dernière épreuve du Championnat de France d’Enduro 24MX. Cela faisait six ans que ce n’était pas arrivé, et pour fêter ces retrouvailles, l’équipe de Daniel Lhermet a su mettre les petits plats dans les grands. Au programme, trois spéciales magnifiques et un parcours de liaison qui ne l’était pas moins. Pas le temps cependant pour les pilotes de profiter trop du paysage, car le tracé se voulait usant, et n’a pas pas laissé beaucoup de répit aux pilotes. 

Les leaders ont été bousculés aujourd’hui et on a le droit ce soir à quelques surprises au classement. Till DeClercq prend sa toute première victoire en E1, tout comme Vincent Gautie en E3. EN E2, c’est Hugo Blanjoue qui renoue avec la victoire. Chez les Juniors, victoires attendues de Kilian Lunier, Pierre Dubost et Mathis Juillard respectivement en JE1, JE2 et JE3. Enfin, c’est Juliette Berrez qui gagne chez les filles. 

On vous explique tout  :

CATÉGORIE E1

Il l’a fait! Après trois épreuves au cours desquelles il avait approché de très près la victoire sans jamais y parvenir, Till De Clercq se voit enfin récompensé de ses efforts en remportant cette première journée de course à Langogne. Après avoir pris le dessus dès les premiers chronos, le pilote Dafy Enduro Team n’a pas craqué et est parvenu à conserver son avance. C’est un large sourire qui se dessinait ce soir sur son visage et celui des membres de son équipe, au moment de grimper sur la plus haute marche du podium E1, la première cette saison, et peut être pas la dernière. 

Jérémy Tarroux (Sherco) accuse donc sa première défaite cette année, mais assure l’essentiel avec une belle seconde place qui lui permet de conserver la tête du provisoire avec encore une sérieuse avance. Le tarnais était le dernier à pouvoir prétendre à un grand Chelem chez les Elites, ce ne sera pas le cas. A la troisième place ce soir, on retrouve Valérian Debaud. Venu rouler à Langogne sur une TM aux couleurs du team Raw Motorsport X-Centric, et coaché par Cyril Esquirol, il réalise une belle course et goûte de nouveau aux joies du podium.

 

CLASSEMENT E1

–1/ Till De Clerq

– 2/ Jeremy Tarroux

– 3/ Valérian Debaud

 

CATÉGORIE E2  

Après sa blessure subie au genou avant l’épreuve de Vorey, Hugo Blanjoue (Elite Moto 15 – KTM), alors leader du E2, n’était plus que l’ombre de lui-même et n’avait pu défendre correctement ses chances en Auvergne, chutant de la première à la quatrième place du provisoire. Aujourd’hui, il va mieux et a visiblement retrouvé de son rythme. Longtemps second dans la roue de Jérémy Miroir (Dafy Enduro Team), il est revenu très fort dans le dernier tour pour s’imposer à l’arraché pour moins de deux dixièmes de secondes. C’est Jérémy Miroir qui prend la seconde place et conserve encore une belle avance en tête du provisoire. Blanjoue revient, lui, à un seul point du top 3.

C’est le britannique du team Sherco Jack Edmonson qui monte ce soir sur la troisième marche.

 

CLASSEMENT E2

– 1/ Hugo Blanjoue

– 2/ Jérémy Miroir

– 3/ Jack Edmonson

 

CATÉGORIE E3

Vincent Gautie (To Enduro) avait surpris tout le monde à Vorey en s’intercalant sur le podium entre Chistophe Nambotin et Antoine Basset, et on ne savait pas si, sur des spéciales de natures différentes telles que celles de Langogne, il parviendrait à renouveler l’exploit. Et bien le pilote du Sud-Ouest s’est permis de faire encore mieux, puisque c’est lui qui signe la victoire aujourd’hui, sa toute première chez les Elites.

Parti timidement dans la spéciale de Naussac au premier tour, Il a signé un temps exceptionnel dans la SP2, avant que Christophe Nambotin (Sherco) ne chute dans la SP3, concédant plus de 20 seconde. Un incident dont a su profiter Gautie qui a été le seul à résister au retour du patron dans les derniers chronos du jour. Nambotin monte ce soir sur la seconde marche du podium, devant l’ardéchois Antoine Basset (Atomic Moto – Beta), au terme d’une bataille pour les accessits qui a été très tendue, avec cinq pilotes séparés par six secondes seulement à l’entame du dernier tour.

CLASSEMENT E3

– 1/ Vincent Gautie

– 2/Christophe Nambotin

– 3/ Antoine Basset

 

CATÉGORIE JUNIOR

Le duel attendu dans la catégorie Junior E1 entre Antoine Alix (Dafy Enduro Team) et Killian Lunier a vite tourné à l’avantage de ce dernier. Auteur du meilleur cumul de chronos de tous les juniors, malgré un écart dans l’avant-dernière spéciale, il s’adjuge aujourd’hui une victoire nette et prend un ascendant très fort dans la lutte pour le titre de champion de France. Antoine Alix prend logiquement la deuxième place, devant Evan Raffard, qui profite de l’absence de Thibault Giraudon et Léo Joyon retenus sur le Championnat d’ Europe pour monter sur le podium pour la première fois cette année. 

Le Junior E2 a vu aujourd’hui une nouvelle victoire du pilote Sherco Academy Pierre Dubost. Ce dernier a remporté toutes les courses auxquelles il a participé jusqu’à présent. Cependant il était absent de la seconde épreuve pour raison de santé et remonte petit à petit son retard au classement. Aujourd’hui, il a quasiment comblé cet écart et pourrait dès demain reprendre les rennes de la catégorie à Guillaume Heurtier (B2R – Fantic). Heurtier est absent à Langogne car il roule ce week-end en championnat d’ Europe et se verra crédité d’un solde de points relatif à ses performances sur les premières épreuves.C’est le lozérien Kilian Bremond qui prend la seconde place, devant Thomas Zoldos, troisième.

Mathis Juillard (Raw Motorsport – Xcentric – TM) ajoute une nouvelle victoire à son compteur ce soir. Avec six victoires et une seconde place sur les sept journées de course disputées depuis le début de la saison, il est l’un des pilotes les plus performants de ce championnat. Très complet, il n’a eu aucun mal à s’adapter aux spéciales lozériennes qu’il a quasiment toutes remportées. Le seul pilote à l’avoir dépossédé d’un chrono est le jeune Théo Berger, second du jour, une position qu’il a occupé à plusieurs reprises cette année. Enfin, c’est Florian Furtado (Sherco Academy) qui complète ce podium.

 

CLASSEMENT JUNIOR E1

– 1/ Kilian Lunier

– 2/ Antoine Alix

– 3/ Evan Raffard

CLASSEMENT JUNIOR E2

– 1/ Pierre Dubost

– 2/ Kilian Bremond

– 3/ Thomas Zoldos 

CLASSEMENT JUNIOR E3

– 1/ Mathis Juillard

– 2/ Théo Berger

– 3/ Florian Furtado

 

CATÉGORIE FÉMININE

Du coté des filles, Marine Lemoine et Justine Martel (Elite Moto KTM), en tête du provisoire, ne sont pas présentes en Lozère. Elles sont elles aussi au Pays-Bas sur le Championnat d’ Europe, où Justine vient d’ailleurs tout juste d”être titrée championne d’ Europe. Une situation qui a généré une course extrêmement serrée dans un trio composé de Justine Geisler, Marie Froment, et Juliette Berrez, revenue poser les roues entres les banderoles du Championnat de France. Et c’est elle qui a le mieux tiré son épingle du jeu. Elle remporte la victoire ce soir pour un peu plus de trois secondes sur Justine Geisler, seconde. Marie Froment prend la troisième place, malgré un chrono qui la classait seconde, à cause d’une minute de pénalité.

 

CLASSEMENT FÉMININES

– 1/ Juliette Berrez

– 2/ Justine Geisler

– 3/ Marie Froment

Demain, le profil de la journée pourrait changer du tout au tout. Le parcours, tout d’abord, sera pris dans le sens inverse de cette première journée, mécanisme qui concerne autant la liaison que les spéciales. La préfecture ayant annoncé une alerte Orange météo pour la nuit à venir à causes de violents orages attendus, des dispositions ont été prises par le club, dont la neutralisation de la SP3. Il y aura de fait trois tours et six chronos pour les pilotes Elites et deux tours et quatre chronos pour les nationaux. Vous pourrez toujours suivre le live ici https://www.enduro-france.fr/live/ et vous connecter sur la page Facebook Enduro-France.