Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

J -4 pour l’équipe de France

Communiqués

Mardi et Mercredi,  les pilotes ont reconnu les  9 spéciales de ces ISDE en Allemagne pendant que le staff installait la structure de l’ Equipe de France sur le paddock.
Aujourd’hui, les pilotes ont commencé par le training sur une piste de motocross. Les mécaniciens ont fini les derniers réglages puis préparé les motos en vue du contrôle technique de vendredi matin à 8h00.
En fin de journée, Philippe Durand, délégué de la Fédération Française de Motocyclisme, a orchestré le contrôle administratif avec tous les documents nécessaires pour les pilotes et les équipages engagés en catégorie « club ».

Cet après-midi, Fred WEILL, entraineur national de l’ Equipe de France d’ Enduro, s’est prêté au jeu des questions et nous parle du bilan des reconnaissances.

-Fred WEILL, que pensez-vous des spéciales reconnues depuis mardi ?

«Les pilotes auront à faire à deux types de spéciales, les unes en chaume avec des virages serrés, lentes et techniques, puis d’autres, plus orientées enduro test, en ligne dans les bois, assez rapides, pas forcément très propres, mono trajectoire et où il faudra tenir physiquement avec des chronos supérieurs à 10 mn. Hier, nous avons mis plus de 3 heures pour la reconnaitre car elle sera empruntée les  J1 et J2 ».

-A quoi ressemble le tracé de la course ?

« Petite nouveauté cette année, nous n’avons pas pu  découvrir le tracé, une surprise de plus. Il n’y a pas de pré-riders (reconnaissance par les managers de chaque pays). L’intégralité du parcours n’est pas  finalisé, il sera contrôlé en fin de semaine. Les seules informations dont nous disposons pour l’instant sont donc les rumeurs de paddock ».

-L’ Equipe de France est en Allemagne depuis lundi soir, est-ce que l’installation s’est bien effectuée?

« Tout s’est bien  déroulé, l’hôtel est bien situé, à 10 mn du paddock, les pilotes prennent leurs quartiers et habitudes. La restauration est assurée par les cuisiniers de l’équipe de France, ils partagent les infrastructures du restaurant de l’hôtel. Sur le paddock, le travail va être plus simple car la moitié de l’équipe fonctionne avec leur team respectif donc un partage des responsabilités et moins de monde sous l’auvent. Cela facilitera l’assistance. ».

Demain matin contrôle technique à 8h00 pour la rentrée au parc fermé des motos.