Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

J 2 Les français prennent le large

Communiqués

La deuxième journée de course des ISDE 2012 s’est incontestablement déroulée sous l’empreinte tricolore. Partis sur un tracé très marqué par les passages de la veille, les pilotes des équipes de France n’ont pas fait dans la demi-mesure en raflant les premières places des trois catégories. En marge des performances des pilotes en course, l’attention du staff français se portait bien entendu sur l’état de santé de Kévin Rohmer. Hospitalisé hier suite à une lourde chute dans la deuxième spéciale du programme, le pilote de l’EEAT souffrait de plusieurs lésions, notamment au niveau de la cage thoracique. Il est actuellement hospitalisé dans un état stationnaire. Dès que possible nous vous tiendrons informés sur son état de santé.

Des séniors aux allures de ténors

Les spéciales défoncées, les bourbiers et les racines n’ont pas ralenti la sélection française en Trophée. Encore plus véloces que la veille les six hommes s’imposent de nouveau aujourd’hui en passant leur avance de quatre à douze minutes sur leurs poursuivants, les australiens. Les italiens complètent le podium provisoire. C’est au tour de Christophe NAMBOTIN de porter l’estocade cette fois-ci puisqu’il s’impose d’une part en catégorie, mais aussi au scratch malgré quelques chutes en spéciales. Pierre-Alexandre RENET et Antoine MEO conservent respectivement leur statut de leader en E2 et en E1. Les quatre premières places du classement scratch, officieux nous le rappelons, sont occupées dans l’ordre par Pierre-Alexandre RENET, Antoine MEO, Christophe NAMBOTIN et Johnny AUBERT. Une performance exceptionnelle qui confirme le niveau des tricolores. Rodrig THAIN et Sébastien GUILLAUME de leur côté continuent d’assurer, ils figurent tous deux dans le Top 10 de leur catégorie.

Christophe NAMBOTIN : « On a fait un très bon début de journée, on a attaqué très fort d’entrée de jeu avec quatre pilotes premiers au scratch. J’ai fait un super premier tour, quelques petites erreurs dans le deuxième mais je gagne la journée ça fait plaisir. On est en tête avec une belle avance il faut tenir bon. »

Rodrig THAIN ( HM Honda) équipe Trophée

 

Les juniors haussent le ton

Jérémy JOLY, Mathias BELLINO et Alexandre QUEYREYRE n’ont pas baissé les bras, et probablement par solidarité pour leur copain blessé, ils ont aligné les victoires de spéciales tout au long de la journée. Mathias n’en finit pas de régaler les spectateurs avec un pilotage à la fois coulé et agressif qui lui permet de remporter la catégorie et de figurer en haut de tableau au classement scratch. Les juniors font un bond de la quatrième à la deuxième place du classement provisoire, seulement 38 secondes les séparent le l’équipe britannique qui  mène depuis hier. Le challenge sera de poursuivre cette ascension tout en ménageant le matériel et le physique.

Jérémy Joly : « On a essayé de partir sur un élan différent après les problèmes que l’on a malheureusement eu hier. Je perds du temps dans la première ligne à cause d’une chute mais ensuite on a tous roulé fort pour remporter la journée. On a reprit beaucoup de temps à nos adversaires, j’espère que ça va continuer comme ça. »


Mathias BELLINO  (Husaberg) équipe Juniors

Les françaises conservent solidement la tête.

Les championnes du Monde en titre s’avèrent être de solides prétendantes à la victoire. Même si elles terminent cette deuxième journée de course fatiguées, les trois française gardent un moral et une motivation intacts. Ludivine PUY, cheftaine de file de la sélection nationale enchaine les victoires de spéciales et remporte de nouveau la journée avec plusieurs minutes d’avance sur ses opposantes. Audrey ROSSAT et Blandine DUFRENE remplissent leur contrat en assurant d’excellentes places chez les féminines. Ce soir les françaises possèdent déjà plus de treize minutes d’avance sur les australiennes.


Ludivine PUY (Gas Gas) équipe Féminine


Fred WEILL 

Pour Fred Weill, manager de l’équipe de France, le bilan sportif de ces deux premiers jours est positif : « Les pilotes du Trophée assurent leur rôle de favoris. Ils sont très impressionnants ! Hier ils gagnent en partant derrière et aujourd’hui ils réitèrent en allant même plus vite. Il y a une bonne dynamique dans le groupe, les pilotes se motivent entre eux. Chez les juniors les consignes étaient de passer une journée sans ennuis, mission accomplie. Ils ont remonté ce qu’ils avaient perdu hier. Mathias et Jérémy ont tous les deux fait une grosse journée, Alexandre a roulé en nets progrès. Les filles restent solides et ne lâchent rien. Ludivine est un ton au dessus mais Audrey et Blandine ne déméritent pas pour autant. Elles ont face à elles des équipes qui sont soit rapides mais incomplètes, soit des équipes complètes mais moins rapides. »

Résultats:

Trophée:
-1 France

-2 Australie à 12’00

-3 Italie  à  16’58

Juniors:
-1 Angleterre

-2 France à 0’38

-3 USA  à 6’38

Féminines:
-1 France

-2 Australie  à  13’54

-3 Allemagne à 22’13