Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

J-12 avant les ISDE

Communiqués

J-12 avant les ISDEC’est ce vendredi 22 octobre en fin d’après-midi que les 42 personnes qui composent la délégation française pour les 85éme ISDE se retrouveront à l’aéroport de Roissy Charles De Gaulle, point de départ d’un périple de 15 jours. Au programme, 10000 km d’avion et quelques heures de route afin de rejoindre Morelia au Mexique, qui deviendra le temps d’une semaine le théâtre de l’événement le plus attendu de la saison d’enduro. Bien que favorites de la compétition, les équipes de France n’auront pas le temps de faire du tourisme durant cette quinzaine et devront tout mettre en oeuvre dés leur arrivée pour atteindre les objectifs fixés, à savoir une victoire dans chaque catégorie (trophée, junior, féminines). Et pour cela, il faudra bien évidemment compter sur les pilotes, mais pas seulement. S’aligner à une telle épreuve avec l’ambition de vaincre nécessite une organisation rondement menée, et des collaborateurs aux compétences diverses et variées. Philippe Thiebaut, Directeur des Equipes de France à la FFM, nous explique comment se prépare, en amont, un rendez-vous de cette envergure : -Une participation aux ISDE, c’est une lourde organisation, d’autant qu’il s’agit là d’une épreuve se déroulant sur un autre continent. A quelle période de la saison la FFM commence-t-elle à préparer un tel événement et quelles sont les étapes principales de cette préparation? ? Philippe Thiebaut : La préparation des 6 jours débute généralement dès la fin de l’édition précédente. On organise alors un debriefing “à chaud”, puis, avec l’aide de ma collaboratrice Nadine Ther et en relation avec l’organisateur, on dresse le profil de l’épreuve suivante afin de trouver les solutions les plus pertinentes (en terme de logistique, hébergement, location de véhicules…)?Puis, vers le mois de février, on monte progressivement en gamme jusqu’au jour J. Nous devons garder un oeil sur les règlementations qui évoluent chaque année, prendre en considération les problématiques douanières, savoir ce nous sommes autorisés à emporter et ce que nous devrons acheter sur place. A titre d’exemple, l’essence qui sera utilisée par les pilotes proviendra des Etats-Unis, le carburant “local” n’offrant pas assez de garanties de conformité. Vous imaginez les difficultés administratives que cela implique…J’ajouterais que la visite des installations par le Président de la Commission Nationale d’Enduro, Jean Guillaume Meiller, et la présence de Fred Weill (Entraîneur National des Equipes de France) au Grand prix du Mexique organisé la saison passée ont également permis une prise d’informations précieuses pour l’organisation. Le choix, par exemple, d’un hôtel idéalement positionné par rapport au paddock nécessite ce type de préparation.-Le staff fédéral comportera une quarantaine de personnes, pouvez vous nous dire, en dehors des pilotes dont on connait bien la mission, quelles seront les responsabilités portées par chacun des membres de l’équipe? quels en seront les “piliers” ? ? Philippe Thiebaut : Ce sont exactement 45 personnes qui feront le déplacement au Mexique. -On retrouvera naturellement un mécanicien pour chacun des 13 pilotes engagés. Une bonne partie de ces mécanos sont d’ailleurs des figures emblématiques des 6 jours et sauront faire profiter les autres de leur experience. -Un duo composé de Fred Weill et Pierre-Marie Castella assurera en moto le suivi des pilotes pendant la course. -Une équipe regroupant un médecin et 2 kinés, assurera le suivi médical des pilotes durant la journée, et la remise en état des organismes au terme de chaque jour de course. -L’équipe “cuisine” aura la tache d’assurer les 3 repas quotidiens à toute la délégation. L’expérience nous à montré à quel point ce poste est important afin de maitriser l’alimentation des pilotes et surtout de créer un esprit de groupe dans ces moments privilégiés. – 2 délégués de la FFM, Philippe Durand et Jean-Pierre Ipuy assureront les relations avec le jury. -Enfin, Christophe Pineau, de l’EEAT-FFM, sera le coordinateur de l’équipe, il sera le garant du bon déroulement des opérations en gérant notamment les aspects matériels (hôtel, location des voitures, gestion du container…). Il ne faut pas non plus oublier les personnes qui resteront sur le continent, notamment pour assurer le lien administratif avec les équipes sur place.-Après 2 victoires consécutives, la sélection française, qui fait figure d’ogre dans la discipline, atterrira au Mexique avec une position d’ultra favori. Quels sont, selon vous, les pièges à éviter ? Avez-vous peur d’un excès de confiance? Philippe Thiebaut : Pour cela, j’ai entièrement confiance en Fred Weill. Il sait transmettre les valeurs d’engagement et d’humilité qui le caractérisent aux équipes dont il à la charge. De plus, les pilotes sélectionnés ont l’expérience de cette épreuve et connaissent l’implication qu’elle exige. Ces paramètres, associés à la présence d’une solide équipe technique pour palier aux inévitables ennuis mécaniques, nous font aborder ces 6 jours dans des conditions optimales. Info de dernière minute: Benoit Fortunato, le pilote officiel Husaberg engagé en catégorie junior, s’est malheureusement blessé à la main et ne pourra pas prendre part à la compétition. Il sera remplacé par l’ardéchois Alexandre Queyreyre qui héritera pour l’occasion de la 450 officielle. Fraichement auréolé d’un titre de champion de France Junior, il disposera seulement de quelques jours pour se préparer à cette aventure. Il est à noter également qu’après une saison au guidon d’une 250cc, c’est dans la catégorie E2 que Johnny Aubert (KTM) prendra part à la compétition. La composition de l’équipe trophée sera donc celle-ci : Antoine Méo roulera en E1, Johnny Aubert, Nicolas Deparrois et Rodrig Thain s’élanceront en E2 et Christophe Nambotin ainsi que Sebastien Guillaume seront nos représentants en catégorie E3. Tout au long de ces 2 semaines, nous vous tiendrons informés du déroulement des opérations, des premières mises en place dans le paddock jusqu’à la cérémonie de clôture, en passant par le repérage des spéciales, la préparation des motos et autres reportages qui vous plongeront au coeur des équipes de France. Pour les impatients, rendez-vous sur la web-TV FFM pour voir ou revoir la présentation des équipes de france, mise en images par MotorsTV.