Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

ISDE 2009 – Préparatifs

Communiqués

INSTALLATIONS DU PADDOCK ET RECONNAISSANCESLa plupart des pilotes sont arrivés lundi tout comme le staff. C’est une ville portuaire qui accueille les iSDE 2009 avec trois ports, un sportif, un de fret et un de pêche. Ouverte sur l’océan, la ville de Figueira Da Foz est en bordure de l’estuaire du fleuve Mondego que l’on traverse sur un pont aux lignes rappelant le pont de Normandie. Habituée des évènements internationaux, Figueira est le rendez vous fréquent des internationaux de surf, de jet ski et football de plage. C’est au tour des 2 roues de profiter de l’environnement de cette province du Portugal, mais pas uniquement pour ses plages, même si une spéciale y est tracée en fin de boucle et sera roulée tous les soirs. Structure France Le parking immense dédié au paddock quasi vide lundi soir laisse désormais la place à des oriflammes aux couleurs des nations et des marques représentées pour ces ISDE. Rapidement montée, la structure d’accueil française est aux portes de la plage sur laquelle est tracée la spéciale de fin de journée. La pluie qui s’est invitée pour ces premiers jours n’a pas empêcher le bon déroulement du planning initial. Avant le repas du soir pris en commun sous les barnums et concocté par Philippe et son équipe, nous sommes allés à la rencontre de Fred Weill le sélectionneur pour recueillir ses premières impressions : Fred WeillFred, racontes nous les premières journées avec les pilotes :On a attaqué par les reconnaissances des spéciales toute la journée de mardi, et hier c’était plus consacré à la préparation des motos et au trainning pour préparer le passage au contrôle administratif et technique . Nous avons aussi fini la reconnaissance des spéciales de la première et de la seconde boucle . Il ne nous reste plus qu’à étudier la troisième et dernière boucle pour les spéciales du 5° jour.Tes premières impressions sur la nature du terrain et le tracé ?Le sable est dominant, on s’attendait à 50% de sable mais c’est plus en fait. En règle générale les spéciales sont assez courtes, larges, bien tracées et pour la plupart à vue sans grand danger. Ce qui est intéressant et aussi la spécificité du Portugal, c’est la diversité rencontrée avec dans la même journée , une spéciale très sablonneuse, une un peu moins et une carrément en cailloux et en terre.Comment s’est passé le training ?Les pilotes sont contents, ça leur plaît, ils ont eu de bonnes sensations ce matin. Pour les féminines ce sera un peu plus dur mais elles se sont entraînées en conséquence car on savait qu’elles allaient être moins à l’aise que sur la terre. Un peu tendues aux premiers tours de roues, l’assurance est revenue mais pour elles ce qui est important avant tout c’est l’endurance en liaison et la gestion de la mécanique. Après, bien rouler en spéciale c’est pas secondaire mais presque.Fortunato au training _ _ Le service communication pour la FFM Crédit photos : Vincent Bedos