Appuyez sur le bouton partager dans en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

INTERVIEW LOIC LARRIEU – OBJECTIF 2020 !

Interviews
  • Quels sont tes ressentis sur la saison passée avec notamment ces titres de champion de France et champion du monde enduro E2 ?

« Globalement ça a été une saison qui, sur le papier, a été parfaite. Après au niveau du championnat de France, ça fait quelques années consécutives que je le remporte, donc je suis forcément un peu moins surpris ! Mais en championnat du monde, j’ai souvent échoué proche du but, et cette saison 2019 avait bien démarré, car après la Première course en Allemagne, j’étais en tête du classement général ! Malheureusement à la deuxième épreuve au Portugal j’ai eu une casse mécanique le premier jour, et on n’a pas réussi à réparer pour repartir le lendemain ! Donc dès le deuxième grand prix j’ai fait un résultat presque blanc… Il a donc fallu se relancer dans la saison par la suite, et évidemment ça n’a pas été simple ! Mais j’ai réussi à revenir pour être champion, donc effectivement, ça a été une année mouvementée, mais je suis très heureux de la tournure finale qu’elle a eue! » 

  • Pour toi, quels ont été les clés de cette réussite sur cette saison avec TM Racing ? 

« Première année dans l’équipe TM Racing officielle, une nouvelle moto en 300cc, et j’avais l’habitude d’évoluer sur une 450cc les années précédentes, donc j’ai eu un peu d’adaptation à faire. Mais de ce fait la moto est forcément un peu moins encombrante, plus polyvalente, donc hormis ce petit bémol au Portugal avec cette casse mécanique sur ce début de saison, la moto a été parfaite !  Ça a été une année excellente sur tous les points ! Notamment avec une équipe TM Racing axée performance, qui m’a permis de prétendre à ce très bon résultat final ! »

  • Actuellement, où en es-tu ? Comment vas-tu négocier cette passe hivernale avant le début de saison 2020 ?

« J’ai pris du repos depuis le dernier grand prix, car j’ai un petit problème au poignet droit qu’on a du mal à soigner… On a donc tenté de faire du repos complet pour remédier à ça. J’ai repris récemment la préparation pour la saison prochaine où je serai dans la même équipe, sensiblement avec la même moto, donc pour l’instant ça a été plutôt tranquille, j’avais à faire quelques déplacements, notamment pour répondre aux sollicitations médiatiques, aux remises de prix etc. Mais maintenant je me remets progressivement au boulot pour la saison prochaine. » 

  • A l’heure actuelle, comment trouves-tu le championnat ? (organisation, ambiance…)

« Le championnat de France, ça fait quelques années que je le fais ! J’ai participé à chaque championnat de France depuis que je suis en enduro, je l’ai gagné une fois en junior et au lieu de rester dans cette catégorie, je suis vite monté en équipe 1 ou j’ai fini 3ème cette année-là ! Donc effectivement, c’est un championnat qui me réussit plutôt bien et auquel j’ai à cœur d’y participer ! Parce que sur le circuit mondial, on n’a l’occasion d’aller qu’une seule fois en France, et là sur championnat de France c’est 5 étapes de 2 journées, et c’est évidemment toujours un plaisir d’évoluer dans son pays, les courses sont généralement bien organisées, après c’est un peu différent du championnat du monde car c’est moins dur, bien sûr ! Mais cependant les motoclubs organisateurs font du beau boulot en préparant les courses, que ce soit pour les pilotes ou le public. »

  • Quels sont tes objectifs 2020/2021

« Déjà je suis content, car lors de cette saison 2019 j’ai atteint un des objectifs qui me maquait, c’est-à-dire d’être champion du monde. Après pour le reste j’estime l’avoir accompli, donc la maintenant  le rêve est de confirmer pour 2020, de continuer dans cette lancée positive ! J’espère aussi que mes douleurs au poignet vont me laisser un peu plus tranquille, que ça me permette d’arriver à performer l’année prochaine ! De ce fait, pour l’instant je me projette uniquement sur 2020. J’ai signé un contrat de seulement une année de plus, car malheureusement je ne sais pas trop encore ou j’en suis avec mon poignet, et c’est un peu lui qui va déterminer les choses pour la suite… » 

  • A l’image de Christophe Charlier, penses-tu revenir à tes premiers amours ? Le motocross ? Championnat de France … ?

« En compétition, non…  J’en fais souvent à l’entrainement et j’y prends beaucoup de plaisir, mais en compétition non, ça me branche pas plus que ça. J’ai réussi à faire le deuil, maintenant je considère l’enduro comme ma nouvelle discipline. Aujourd’hui je pense que je terminerai ma carrière en enduro et je n’irai pas plus loin. Car j’ai eu également des opportunités pour aller en rallye, et je n’ai pas pu y aller. Donc là je sais que les dernières années, si je fais de la compétition à haut niveau, ce sera en enduro ! Pas de retour en cross prévue d’ici la fin de ma carrière ! »

  • Pour finir, as-tu une dernière chose à partager ?

« Je remercie spécialement mon équipe, team TM Racing Factory qui ont fait un beau boulot ! On a appris à se connaitre cette année donc ça a fait beaucoup de changements, mais ça a porté ses fruits ! Je remercie également la Fédération Française de Moto pour être derrière nous dans les bons comme dans les mauvais moments ! Donc c’est sympa de continuer à être associé à une fédération dynamique et qui hésite pas à s’investir auprès de nous… »