Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

Champions avant l’heure

Communiqués

Coup de théâtre ce matinAlors que les pilotes se préparaient à se rendre au départ, ils ont appris que l’épreuve du cross final ne serait pas courue. Des événements liés à la lutte contre le narcotrafic étant survenus hier dans la région du Michoacàn, les forces de police locales ont toutes été mobilisées. La sécurité de l’épreuve ne pouvant donc pas être complètement assurée, les organisateurs ont pris la sage décision de l’annuler. Décision sage mais triste pour l’organisation qui à réussi à faire ici une très belle course et mérite les éloges. Nous garderons surtout en tête l’accueil chaleureux et enthousiaste d’un peuple mexicain acquis à la cause du sport mécanique. Pris de court et à défaut de champagne, c’est donc à la bière locale que les français ont trinqué à leur victoire. Même s’il auraient préféré gagner en disputant l’ultime journée comme le concédait Johnny Aubert. “C’est une sensation étrange de ne pas rouler le dernier jour, on se demandait si c’était vrai. Il y a eu un petit moment de flottement puis on a finalement réalisé. On est très heureux” . On a assisté pendant 2 heures à une succession d’embrassades. Tous se congratulaient, gardant bien à l’esprit que chaque maillon de la chaîne à été décisif dans cette victoire. Et de 3 pour l’équipe trophée! Après la Grèce en 2008 et le Portugal en 2009, L’équipe de France d’Enduro Trophée obtient donc aujourd’hui, sa troisième couronne mondiale consécutive. Et de quelle manière! Les six membres de l’équipe ont tout simplement survolés leurs concurrents. L’équipe italienne, seconde de la compétition, n’a pu à aucun moment rivaliser tant l’écart était important. C’est un écart de 2 minutes qui ponctuait chaque journée de course. Enorme, quand on sait que les spéciales étaient plutôt courtes et peu propices à de gros écarts. Sincères félicitations de Salvini à Antoine Meo Chez les filles, même euphorie ce matin. Elles deviennent de nouveau championnes du monde avec un écart record de 1heure et 11 minutes. Elles regrettent elles aussi de ne pas avoir roulé le cross final, mais semblent tout de même soulagées d’en avoir terminée. C’est pour les juniors que l’annulation du cross sonne comme une mauvaise nouvelle. Ils pointaient 4ème hier, et avaient encore une chance de finir sur le podium. Gageons que nos quatre jeunes auront à coeur de profiter de cette expérience pour revenir plus fort lors de la prochaine édition en Finlande. Si cette victoire tient en partie à des pilotes français qui atteignent aujourd’hui un niveau exceptionnel dans leur discipline, elle tient également pour beaucoup à une structure et un encadrement qui, depuis quelques années, ont su tirer partie de leurs expériences et créer autour de ce collectif de pilotes un pôle d’excellence sportive. De la sélection des pilotes à la gestion rigoureuse de la logistique, en passant par la préparation administrative de cet événement, tous les intervenants ont eu un rôle déterminant dans la construction de cette victoire. Tout le staff réuni pour célébrer la victoire Maintenant, place à la fête ce soir avec la remise des prix officielle suivie d’une soirée où tout le staff puisera dans ses dernières réserves d’énergie pour profiter une dernière fois de Morelia. Demain, c’est le retour en France et les yeux vont déjà se tourner vers la prochaine édition. La Fédération Française de Moto entamera la préparation des 86ème ISDE qui se dérouleront en Finlande du 8 au 13 Aout 2011. La tâche sera difficile car il faudra aller chercher les finlandais sur leur terrain sablonneux. Résultats finauxTrophée : – 1 – France – 2 – Italie à 10’14” – 3 – Finlande à 14’37” Juniors : – 1 – Espagne – 2 – Suède à 5’54” – 3 – USA à 8’22” – 4 – France à 10’15” Féminines : – 1 – France – 2 – USA à 1H10′ – 3 – Suède à 1H15′