Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

Championnat de France Enduro – Sancey-Le-Grand (Samedi)

Communiqués

Il aura fallu attendre le mois d’août et la 3ème épreuve du Championnat de France d’ Enduro pour enfin connaitre un weekend de course ensoleillé, les pneus au sec. Une poussière que les pilotes ont su apprécier après un début de saison marqué par des conditions météo déplorables. Une récompense pour le Moto Club Enduro Franche-Comté qui a livré aujourd’hui à Sancey-Le-Grand un travail exemplaire. Une organisation sans faille qui a fait de cette épreuve un vrai moment de fête. Proximité des spéciales, animations, des ingrédients parfaitement maitrisés qui ont permis aux pilotes, assistants et spectateurs de profiter pleinement de cet événement. Evénement qui avait la particularité d’accueillir de nombreux pilotes suisses, proches voisins, et très populaires ici. Peu de surprise du cote des résultats qui voient leurs premières lignes inchangées, avec une victoire de classe pour chacun des favoris.

-Catégorie E1 :

Comme il en a pris l’habitude depuis maintenant quelques saisons, Antoine Méo (KTM), a fait une entame de course timide. Il ne signe que le 4ème temps dans les 2 premières spéciales, laissant penser ,le temps d’un tour, qu’il sera possible de le battre. Illusion de courte durée, le sudiste récupérant son fauteuil de leader dès le second tour. Il ne signe pourtant pas une victoire aussi écrasante qu’à son habitude et ne s’impose qu’avec une avance de 15 secondes. Avance qu’il prend sur son coéquipier d’entrainement et ami, Anthony Boissière (Sherco – Pulsion Moto). Anthony réussit donc à accrocher le champion du monde et prouve si c’était nécessaire qu’il est devenu un vrai  pilote d’enduro, fin prêt à jouer les premières places. Marc Bourgeois (Yamaha) ferme la marche, victime d’une chute dans le premier tour qui a hypothéqué ses chances de se mêler à la tête de course.

Classement E1

 – 1/ Antoine Meo

– 2/ Anthony Boissieres

– 3/ Marc Bourgeois

 

-Catégorie E2 :

-Mauvais début de journée pour Julien Gauthier (Sherco-Moto Pulsion) qui chute dès la première spéciale et perd d’emblée une quinzaine de secondes sur Pierre-Alexandre Renet (Husaberg). Handicap qu’il ne parviendra pas à remonter face à un Pela qui ne commet pas d’erreur et enchaine les victoires de spéciale.  Au final, le pilote Husaberg s’impose avec près de 50 secondes d’avance sur Gauthier. Derrière ces 2 hommes, on retrouve avec plaisir un pilote qui avait été écarté des banderoles en début de saison à cause d’une blessure. Le pilote Yamaha-Pozzor Romain Dumontier, vainqueur du duel qui l’a opposé toute la journée à Antoine Basset (EEAT-Yamaha), affichait ce soir un large sourire, heureux de retrouver ce podium et de laisser derrière lui ses soucis de santé.

 

Classement E2

– 1/ Pierre-Alexandre Renet

– 2/ Julien Gauthier

– 3/ Romain Dumontier

 

-Catégorie E3 :

Encore une victoire pour Christophe Nambotin (KTM) en E3. Mais, une fois n’est pas coutume, le normand s’impose aujourd’hui avec “seulement” 25 secondes sur son poursuivant direct, Matthias Bellino (Husaberg). Un écart finalement faible au regard des courses précédentes. Le champion du monde a d’ailleurs concédé deux spéciales à ses concurrents. Malchanceux, Manu Albepart (Beta), qui semblait avoir à sa portée la seconde place du jour, a calé dans la SP3 du second tour, laissant s’envoler une grosse dizaine de secondes. Ecarté de la bagarre avec Matthias Bellino, il monte sur la 3ème marche. Rodrig Thain (GasGas) faisait lui son grand retour entre les banderoles du Championnat de France. En manque de roulage, il ne peut faire mieux que 4ème, mais signe tout de même des chronos encourageants en fin de journée.

 Classement E3

– 1/ Christophe Nambotin

– 2/ Matthias Bellino

– 3/ Emmanuel Albepart

 

-Catégorie Junior :

Carton plein pour le métronome Loïc Larrieu (Husaberg) qui ne laisse à aucun de ses concurrents le plaisir de gagner une spéciale. Il s’impose avec plus d’une minute d’avance sur Kevin Rohmer (EEAT-Yamaha), solide second. La vrai bagarre dans cette catégorie a eu lieu pour l’accès à l’ultime marche du podium. Elle a opposé l’autre militaire, Jérémy Miroir (EEAT-Yamaha) à Théo Bazerque, pilote de cross venu s’essayer à l’enduro. Le mano-à-mano à duré jusqu’à la dernière spéciale et a tourné en faveur du crossman. Il signe donc une très belle performance en montant sur le podium du Junior pour sa première participation. Pas d’incidence pour Jérémy Miroir qui consolide tout de même sa 3ème place au général.

Classement Junior

– 1/ Loic Larrieu

– 2/ Kevin Rohmer

– 3/ Théo Bazergue

 

– Catégorie féminine :

La catégorie féminine aura offert du beau spectacle aujourd’hui avec une bataille acharnée pour le gain de la première place. Géraldine Fournel (Husaberg), leader de sa catégorie, n’aura rien pu faire contre une Juliette Berrez (Yamaha-Pozzor) à son plus haut niveau. Les 2 pilotes se seront livrés une bataille acharnée tout au long de la journée, à la faveur de Juliette pour seulement 8 secondes. Marion Gimbert (TM) monte sur la 3ème marche du podium. Fournel garde la tête du championnat, profitant de l’absence de sa principale rivale, Blandine Dufrêne.

– 1/ Juliette Berrez

– 2/ Geraldine Fournel

– 3/ Marion Gimbert

-Catégorie Constructeur : 

La catégorie constructeur est une nouvelle fois dominée par le duo KTM / HUSABERG, grâce aux victoires des paires Méo/Nambotin et Renet/Larrieu. Une égalité de points toujour parfaite pour ces 2 équipes qui peinent à se départager. C’est cependant Husaberg qui accède au podium du jour, les temps cumulés de leurs pilotes étant meilleurs. Sherco se place juste derrière eux, profitant des belles secondes places de Gauthier et Boissière.

Classement Constructeur

– 1/ KTM

– 2/ HUSABERG

– 3/ SHERCO

 Les outsiders n’ont donc pas réussi à s’imposer aujourd’hui. Nouvelle chance demain, avec, selon certaines rumeurs, une météo qui pourrait changeait totalement et voir la pluie tomber sur la région. Réponse demain.