Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
30 - 31 mars 2019

communiqués
23.08.14.
Championnat de France Enduro – Saint-Cirgues-En-Montagne (07)

Dans une semaine, les meilleurs pilotes d’enduro de l’hexagone retrouveront les banderoles du Championnat de France pour la 4ème et avant-dernière épreuve de la saison. Une course qui se disputera dans un décor somptueux au cœur de l’Ardèche, à Saint-Cirgues-en-Montagne. Le Moto-Club du Plateau Ardéchois, malgré une relative jeunesse (le club a été fondé en 1998) en est déjà à l’organisation de sa troisième épreuve de championnat de France. Après les succès de 2009 et 2011, Thierry Queyreyre, chef de file de cette équipe de passionnés, remet le couvert sans hésitation : « Après 3 mois de travail acharné, nous voilà enfin prêts pour cette édition 2014. Nous sommes une petite équipe, mais bien rodée, cela fera notre troisième championnat de France en 5 ans. Nous avons ouvert de nouvelles portions et on peut annoncer que les pilotes auront droit à des liaisons magnifiques. Sans difficultés infranchissables, le tracé sera difficile et usant, avec d’importants dénivelés, beaucoup de racines et de pierres, dans un secteur très sauvage. A part dans les quelques kilomètres qui suivent le départ, les participants ne devraient pas croiser grand monde, ils traverseront même un village « fantôme » à l’abandon depuis plusieurs années. »

Au programme donc, un parcours  de 70 Km, comprenant 2 boucles organisées en huit autour d’un CH unique. La liaison offrira des paysages à couper le souffle, mais qui devront se mériter. Le tracé sera en effet technique, avec les dénivelés, pierres et autres racines qu’impose le relief montagneux.

Profil du parcours :

3 tours à parcourir pour les Elites, 2  tours pour les nationaux – Longueur du tour : 70 Km

-Départ – Paddock – Centre-ville de St-Cirgues-En-Montagne (GPS – 4°05’32.61 E / 44°55’21.61 N)

-Liaison : 11 minutes

-Spéciale 1 (GPS – 4°05’35.36 E / 44°45’35.21 N) : Spéciale extrême, avec beaucoup de dénivelé, une grande partie en sous-bois avec des racines, et des pierriers. Durée estimée : 3 minutes

-Liaison : 50 minutes

-Spéciale 2 (GPS – 4°05’35.76 E / 44°45’16.28 N) : Spéciale en ligne, variée, alternant passages en sous-bois et dans des genêts. Durée estimée : 9 minutes – L’arrivée se situe à 300 mètres à pied du départ.

-Liaison : 3 min

-CH1 –  Paddock

-Liaison : 50 min

-Spéciale 3 (GPS – 4°08’07.81 E / 44°45’15.54 N) : Spéciale banderolée dans une prairie, peu de dénivelé. Durée estimée : 6 minutes

-Liaison : 10 min

-Retour paddock – CH2

Cette épreuve sera l’occasion pour le public français de venir féliciter nos 2 champions du monde fraichement titrés. En effet, les pilotes normands Pierre-Alexandre Renet (Husqvarna) et Christophe Nambotin (KTM) ont tous deux conquis une nouvelle couronne mondiale lors du Grand Prix d’ Italie, il y a 3 semaines, et tacheront de faire de même sur leur championnat national.

La course accueillera aussi l’un des meilleurs pilotes de motocross français actuel. Greg Aranda, qui avait déjà effectué une pige en enduro en participant au trèfle lozérien cette année (12ème), va découvrir le rythme du Championnat de France en roulant dans la catégorie Elite 2. A noter également le retour en E2 du pilote TM Romain Boucardey, jusqu’alors blessé.  Un effectif qui s’étoffe un peu, mais qui ne fait pas oublier une infirmerie bien remplie en cette fin de saison. Jérémy Miroir y rejoint Antoine Méo et Mathias Bellino. Le pilote EEAT-Yamaha, leader de la catégorie junior, s’est blessé au genou au grand prix d’Italie et a dû mettre un terme à sa saison.

Catégorie E1 :

S’il a pu obtenir son titre de champion du monde une Ă©preuve avant la fin du championnat, il sera en revanche quasi impossible Ă  Christophe Nambotin de rĂ©itĂ©rer le mĂŞme exploit sur son championnat national. Il ne dispose pas d’une avance suffisante pour pouvoir y prĂ©tendre. La faute Ă  Marc Bourgeois qui rĂ©alise une saison très rĂ©gulière et pointe Ă  la seconde place Ă  17 points du leader. Il faut s’attendre encore une fois Ă  de grosses bagarres dans cette catĂ©gorie E1, avec des pilotes tels qu’Anthony Boissiere (Sherco-Moto Pulsion), qui affiche une vitesse incroyable en cette seconde moitiĂ© de saison, ou encore LoĂŻc Larrieu (Husqvarna), aujourd’hui troisième du provisoire. On peut aussi espĂ©rer que KĂ©vin Rohmer (EEAT-Yamaha) vienne se mĂŞler Ă  la fĂŞte. Cumulant les malchances cette saison (il avait reçu une pierre dans l’oeil durant le training Ă  Villebret, le contraignant Ă  un forfait) on ne peut que souhaiter que la fin de l’annĂ©e lui sourit.

Catégorie E2 :

Il faudra aussi garder un œil attentif à la catégorie E2. Si la domination de Pela Renet semble incontestable, la lutte pour une bonne place sur le podium devrait se poursuivre entre Romain Dumontier et Julien Gauthier, peut-être animée par la présence de Greg Aranda qui pourrait créer la surprise. Les pilotes Beta pourraient aussi jouer les trouble-fêtes. Pierrick Roncin occupe une belle 3ème place au provisoire, à égalité avec Gauthier, et Alexandre Queyreyre remonte en puissance après un long arrêt suite à une fracture de la jambe. Le local de l’étape roulera dans ses montagnes et aura à cœur de se montrer aux avant-postes.

Catégorie E3 :

Avec 23 points d’avance sur le second, Jérémy Joly peut lui aussi envisager cette 4ème épreuve avec sérénité. Derrière lui, il devrait y avoir de la tension, entre Antoine Basset (GasGas) et Emmanuel Albepart (Beta) respectivement second et troisième avec 3 petits points d’écart. Pierre Vissac, le jeune pilote du TM Racing, a déja gouté aux joies du podium cette saison et pourrait créer de nouveau la surprise.

Catégorie Junior :

Le championnat se retrouve relancĂ© dans une catĂ©gorie Junior privĂ©e de son leader JĂ©rĂ©my Miroir. Il laisse le champ libre Ă  ses concurrents, et les opportunistes seront nombreux. Ils sont toujours 5 pilotes Ă  pouvoir raisonnablement penser au titre. JĂ©rĂ©my Carpentier (Honda-EC2M) est aujourd’hui le mieux placĂ© dans cette nouvelle course au fauteuil de leader, mais il devra avoir les nerfs solides pour rĂ©sister Ă  des pilotes aux dents longues tels que Mika Barnes (KTM) ou encore les pilotes Sherco Academy ThĂ©o Bazerque et Sylvain Fournier. MalgrĂ© le forfait de Miroir, l’Ă©quipe de l’armĂ©e de terre EEAT-Yamaha conserve une chance avec MaĂ«lig Bron-Fontanaz qui fait partie du groupe de tĂŞte et que l’on voit de plus en plus sur les podiums. Il sera Ă©paulĂ© par son co-Ă©quipier Anthony Geslin, qui retrouve le Championnat de France après une longue convalescence.

Catégorie Féminines :

La voie est libre pour Géraldine Fournel (Sherco Academy) qui réalise jusqu’à présent un sans-faute. Elle n’a laissé aucune victoire à ses concurrentes et pourrait se permettre désormais d’assurer. Mais l’on imagine mal l’auvergnate ne pas succomber à l’envie de réaliser le grand chelem, et tant mieux pour nous, le spectacle n’en sera que meilleur. On peut compter sur Samantha Tichet (Moto-Club Lozérien) et Juliette Berrez (Yamaha) pour lui mettre des bâtons dans les roues.

 

Catégorie Constructeur :

 C’est KTM, représenté par Christophe Nambotin et Jérémy Joly, qui domine cette catégorie des constructeurs. Mais l’on a pu constater que le jeu des abandons peut vite faire changer les choses, et les pilotes YAMAHA (Bourgeois et Dumontier) en embuscade, ne manqueront pas de profiter de la moindre défaillance du géant orange.

Toutes ces confrontations seront à suivre dès le Samedi 30 Aout à 8h30 à St-Cirgues-En-Montagne ou sur le live https://www.enduro-france.fr/live/

Le Vendredi soir, le briefing prĂ©vu Ă  18h15 sera suivi de la prĂ©sentation officielle des Equipes de France d’ Enduro, qui participeront en Novembre prochain aux 89èmes ISDE.

 

Partenaires
  • Partenaires Titre
  • Partenaires Officiels
  • Partenaires MĂ©dias
  • Partenaires Constructeurs
  • Fournisseurs Officiels
24MX
MoracoRTECHKryptoniteMitasFrance EquipementFirst RacingMinervaMeca’systemScorpion
Moto Verte
Gas GasHondaBetaHusqvarnaKTMShercoTM RacingYamaha
Goby RacingGPRPRS ProJCSColibri SportExpotentKymco