Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

Championnat de France Enduro – Finale – Ambert (63)

Communiqués

La fin de saison se profile et nous sommes déjà à une semaine de l’ultime rendez-vous du Championnat de France d’ Enduro millésime 2014. Au terme d’une saison bien remplie, les pilotes auront l’occasion de disputer cette finale dans un lieu bien connu de l’enduro français, la ville d’Ambert et ses environs. La ville accueille pour la première fois un Championnat de France d’Enduro, mais elle vit déjà une longue histoire avec cette discipline puisque le moto club Livradois y organise chaque année l’une des courses classiques les plus célèbres de l’hexagone, la Randauvergne, et ce depuis 24 ans. Rien de plus naturel, donc, pour Stéphane Duret, président du MC Livradois, que de tenter cette aventure: “Au Moto Club Livradois, nous avons l’habitude d’organiser plusieurs épreuves dans la saison. Entre les épreuves de Motocross, trial, trial urbain, l’enduro Kid et la Randauvergne, nous sommes rodés. Là, il a fallu très vite se remettre au travail après la Rand’, mais ça valait la peine.  Le parcours est plus court que pour notre classique, ce qui nous a permis de vraiment peaufiner chaque portion, et de proposer un tracé aux petits oignons, très “typique” de la région, aux pilotes.”

Ce parcours sera donc technique et usant notamment durant le CH2 qui sera le plus soutenu. Il se décomposera ainsi:

Profil du parcours :

3 tours à parcourir pour les Elites, 2  tours pour les nationaux – Longueur du tour : 70 Km

Départ 8h15 – Paddock Ambert – Esplanade Robert Lacroix (GPS – 3°44’12.0 E / 45°32’42.1 N)

-Liaison : 30 minutes

Spéciale 1 -Bertignat – (GPS – 3°41’48.3 E / 45°37’10.2 N) : Spéciale banderolée, en herbe, dans un magnifique vallon.  Durée estimée : 7 minutes

-Liaison : 25 minutes

Spéciale 2 – Vertolaye – (GPS – 3°42’39.9 E / 45°38’25.3 N) : Spéciale en ligne avec passage en sous-bois, qui se terminera par une portion dans un champ avec des obstacles artificiels (rondins / pierriers). Durée estimée : 7 minutes

CH1 –  Vertolaye – (GPS – 3°42’41.3 E / 45°38’57.6 N)

-Liaison : 55 min

Spéciale 3 – Ambert – (GPS – 3°44’47.4 E / 45°33’25.3 N) : Spéciale banderolée dans un grand champ avec 2 sauts. Durée estimée : 7 minutes

-Retour paddock – CH2

 

Une finale qui s’annonce sportivement très riche, aucun des titres n’ayant encore été acquis. Si dans les catégories E1, E2 et féminine, le suspens sera concentré sur les bagarres pour les accessits, il n’en est pas de même pour les catégories E3 et Junior qui sont encore ouvertes. Cerise sur le gâteau, les pilotes Sherco Factory, Jérémy Tarroux, Fabien Planet et Jessica Gardiner seront de la partie, respectivement en E1, E3 et Féminine. Pour leurs seules participations cette saison au championnat de France, ils pourraient jouer un rôle dans le classement final de la compétition.

Catégorie E1 :

Si l’obtention du titre ne semble pas pouvoir échapper au pilote KTM Christophe Nambotin, il est bien difficile de parier sur celui qui obtiendra la place de vice-champion Dimanche soir. Trois pilotes peuvent encore prétendre à cette place. Le mieux placé d’entre eux est Marc Bourgeois (Yamaha), chassé par Loïc Larrieu (Husqvarna – à 5 points) et Anthony Boissiere (Moto Pulsion Sherco). Et pour rendre l’équation encore plus complexe, Jérémy Tarroux sera présent à Ambert pour jouer les trouble-fête. Animateur du mondial, il évoluera sans aucun doute au premier plan et aura peut-être une influence sur le résultat final.

Catégorie E2 :

Là encore, on voit mal comment le champion du monde E2, Pierre-Alexandre Renet (Husqvarna) pourrait être privé du titre. Avec 32 points d’avance sur le second, il lui faut terminer parmi les 8 premiers pour glaner sa couronne dès Samedi. Même scénario pour Romain Dumontier (Yamaha), second avec une confortable avance sur le troisième. Le normand n’est pas du genre à se contenter d’assurer et devrait offrir du beau spectacle à Ambert. Il fait une excellente fin de saison et est monté sur le podium lors de la finale du Championnat du Monde à Brioude. Julien Gauthier (Sherco Moto Pulsion) ne pourra malheureusement pas défendre sa troisième place. Il doit se faire opérer de l’épaule et sera absent à Ambert. Une belle opportunité pour Xavier De Soultrait (Yamaha) ou Max Gourgouilhon (Beta) de grimper sur le podium final.

Catégorie E3 :

Jérémy Joly (KTM), leader de la catégorie E3, s’est sérieusement blessé lors de la finale du mondial à Brioude, et devra rester immobilisé durant plusieurs semaines. Nous lui souhaitons de se rétablir au plus vite afin qu’il puisse continuer de nous impressionner comme il l’a fait durant l’ exceptionnelle  saison qu’il a réalisé. Son forfait va donc bouleverser la hiérarchie de la catégorie E3. Et c’est Antoine Basset (GasGas), lui aussi auteur d’une très belle saison, qui aura la faveur des pronostics, comptant 13 points d’avance  sur Manu Albepart. Mais attention, le pilote Beta joue à domicile, et sur un terrain qui lui convient parfaitement, il pourrait réaliser un “coup”, d’autant que Fabien Planet devrait se mêler à la bagarre. Pierre Vissac (TM) a lui aussi démontré cette saison qu’il était un candidat sérieux au podium.

Catégorie Junior :

6 points d’avance pour le pilote coaché par Michel Mérel, Jérémy Carpentier (Honda-EC2M). Dans une catégorie qui est clairement la plus disputée cette saison, le nouveau vice-champion d’ Europe a les cartes en main pour devenir champion de France. Mais il aura face à lui de sérieux clients pour lui barrer la route. Théo Bazerque (Sherco Academy) et Maëlig Bron Fontanaz (EEAT Yamaha) sont tous les deux des habitués des premières places et tenteront tout pour aller chercher les victoires nécessaires pour reprendre les quelques points qui les séparent de Carpentier. D’autant que des pilotes tels que Mika Barnes (KTM) , Sylvain Fournier  (Sherco Academy) ou Anthony Geslin (EEAT-Yamaha) peuvent s’intercaler et vite créer un écart de points conséquent. A suivre de très près.

Catégorie Féminines :

Géraldine Fournel (Sherco Academy) aura un double défi le week-end prochain. Conquérir un nouveau titre de Champion de France, et battre la pilote australienne Jessica Gardiner, 3ème du championnat du monde. L’obtention du titre devrait être une formalité pour elle tant elle possède d’avance, mais la bagarre avec Gardiner promet d’être serrée. D’autant que la pilote qui s’est révélée cette saison, la jeune Samantha Tichet (Moto Club Lozérien), voudra elle aussi finir sa saison par un coup d’éclat.

 

Catégorie Constructeur :

 Si le constructeur KTM possède une avance confortable de 45 points au championnat constructeur, il risque bien de la voir s’envoler. En l’absence d’ Antoine Méo et Jérémy Joly, Christophe Nambotin est le seul à pouvoir marquer des points. Il lui faudra donc finir sur une des 2 plus hautes marches lors des deux journées pour assurer ce titre. on pourrait donc terminer la saison sur un tir groupé, Husqvarna et Yamaha se suivant à 1 point.

 

Début des hostilités le Samedi 4 Octobre à 8h15 à Ambert et sur le live https://enduro-france.a3web.fr/live/

Tout au long du week-end, les membres du Moto-Club Livradois organiseront une collecte au profit de l’association Les “Yeux de Natacha”, soutenant la lutte d’une jeune fille d’ Ambert contre la maladie. Si vous souhaitez participer à cet élan de solidarité, les membres du Moto Club Livradois seront à votre disposition pour vous indiquer comment le faire.