Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

Championnat de France Enduro – Champagne-Mouton (Dimanche)

Communiqués

Le rideau tombe ce soir sur le paddock du Championnat de France d’Enduro, avec le sentiment partagé par tous d’avoir vécu un week-end de course idéal. Au delà des conditions climatiques parfaites, Laurent Loubersac, le président du Moto Club des Orchidées et son armée de bénévoles ont réalisé un travail à la hauteur de l’évênement et apprécié par tous les spécialistes de la discipline.

Coté résultats, on constate que les leaders sont bien en place et que les hiérarchies commencent à se dessiner. Les vainqueurs d’hier ont à nouveau gagné aujourd’hui dans les catégories Elite, et des outsiders commencent à faire parler d’eux, notamment en E1 et en Junior.

 

Catégorie E1 :

Comme on pouvait s’y attendre, Antoine Méo (KTM), bousculé en début de journée hier par Marc Bourgeois (Yamaha), a roulé très fort aujourd’hui et ne concède qu’une seule spéciale, au profit de Jérémy Joly. Le pilote Honda, qui a attendu le dernier tour pour passer Marc Bourgeois, s’adjuge la seconde place. Il prouve ainsi qu’il a retrouvé le niveau qui était le sien il y a deux ans et qu’il va désormais falloir compter sur lui pour la chasse au podium. La troisième place revient à Anthony Boissieres (SHERCO PULSION) qui, après une journée décevante hier et un premier tour délicat ce matin, a su trouver la recette pour signer de très bons chronos en fin de journée.

Classement championnat E1:

– 1/ Antoine Meo – 40 pts

– 2/ Jérémy Joly – 32 pts

– 3/ Marc Bourgeois – 30 pts

 

Catégorie E2 :

Dans la catégorie la plus fournie du plateau Elite (13 pilotes au départ ce matin), le normand Pierre-Alexandre Renet (HUSABERG) s’est logiquement imposé. Avec un terrain plus abimé et exigeant qu’hier, il a été difficile pour Julien Gauthier (SHERCO PULSION) d’aller faire jeu égal avec l’ancien crossman. Il termine à 45 secondes de Pela. Le podium, strictement identique à hier, réserve sa dernière marche au représentant de l’ EEAT, Antoine Basset (YAMAHA).

Classement championnat E2:

– 1/ Pierre-Alexandre Renet – 40 pts

– 2/ Julien Gauthier – 34 pts

– 3/ Antoine Basset – 30 pts

 

Catégorie E3 :

Là encore, le podium est la copie conforme de celui d’hier. Cependant, il s’en est fallu de peu que Christophe Nambotin (KTM) se voit privé de victoire. Il se présente à l’entrée de la ligne du dernier tour avec une avance confortable de 40 secondes sur Manu Albepart (BETA), mais perd 30 secondes suite à une chute dûe à un choc de son protège-main contre un arbre. Le pilote BETA, toujours aussi rapide, tente tout dans la dernière spéciale du jour, et reprend encore 9 secondes à Christophe. Pas suffisant, il manque la première marche pour moins d’une seconde.

Très proche d’eux, Matthias Bellino (HUSABERG) s’est payé le luxe de gagner a chaque tour la spéciale 3, et finit à la 3ème place.

Classement championnat E3:

– 1/ Christophe Nambotin – 40 pts

– 2/ Emmanuel Albepart – 34 pts

– 3/ Matthias Bellino – 30 pts

 

Catégorie Junior :

Malgré une visite à l’hopital hier afin de se faire recoudre une plaie au coude, Loïc Larrieu (HUSABERG) a imprimé tout au long de la journée un rythme qui l’a mis à l’abri de tous ses concurrents. Hormis une contre-performance dans la spéciale 2, il a fait la course seul en tête et gagne avec 32 secondes d’avance sur Jérémy Carpentier (HM HONDA). On vous parlait hier du cas de Kevin Rohmer (EEAT- YAMAHA) qui faisait un retour inespéré sur le Championnat de France. Eh bien le pilote de l’Est gravit encore une marche supplémentaire en montant ce soir sur le podium, suite à une belle bagarre avec Jérémy Carpentier.

Classement championnat Junior:

– 1/ Loïc Larrieu – 40 pts

– 2/ Jérémy Carpentier – 34 pts

– 3/ Swan Servajean – 26 pts

 

Constructeur :

Les marques Husaberg et KTM partagent ce soir la première place du classement constructeur. C’est cependant KTM qui s’adjuge la victoire du jour. Dans le cas d’une égalité de point, l’arbitrage est donné par le cumul des temps des 2 pilotes engagés, en l’occurrence Christophe Nambotin et Antoine Méo.

 

Le championnat est donc désormais officiellement lancé, et de belle manière, les organisateurs ayant placé la barre haute. Tout porte à croire que la seconde épreuve, qui se déroulera en plein cœur du Pays basque, nous réservera les mêmes bonnes surprises. Pour la réponse, rendez-vous les 1 et 2 Juin à Saint-Palais (64).