Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

Championnat de France Enduro – Bar sur Seine

Communiqués

Retour en Terres ChampenoisesPour la seconde épreuve du Championnat de France Enduro, les pilotes vont retrouver une région qu’ils connaissent bien avec le très actif auto-moto-club de Gye en Champagne aux commandes. Cette fois ci le paddock sera implanté dans la ville de Bar Sur Seine. Omniprésent, le vignoble champenois prospère sur les coteaux Barséquanais, il en résulte une progression de l’activité économique à Bar sur Seine. Le pays Barséquanais est réputé pour ses paysages vallonnés, le fromage de Chaours, le poisson de rivières des 5 vallons qui entourent Bar sur Seine et bien évidemment pour son Champagne. Les activités sportives ne sont pas en reste, VTT, randonnées pédestres et équestres et canoë …– L’accès à Bar sur Seine se fait, en arrivant du nord par l’A5 en passant par Troyes (33km). En arrivant du sud, emprunter l’autoroute A6 puis la N77 en passant par Auxerre (110km). – Accès par le train, gare la plus proche Troyes – Accès par avion, aéroport d’Orly et Reims Bar Sur Seine (3800 habitants) Dans une semaine c’est l’enduro et le sport qui seront à l’honneur avec l’arrivée de 350 pilotes dans la commune de Bar sur Seine dont le centre ville sera le lieu de départ et du paddock. Le samedi et le dimanche les départs seront donnés à 8h30. Dans un format classique, 3 spéciales seront réparties sur un parcours de 75 km usant et piégeux avec pas mal de nouveautés. La nature du sol peux entraîner bien des surprises en raison d’une terre calcaire avec beaucoup de petits cailloux rendant le sol très glissant en cas de pluie. Le CH1 sera très intense avec 2 spéciales. Une première mi-ligne mi-banderolée de 7mn à Neuville sur Seine et la deuxième autour du terrain de cross de Gye Sur Seine bien connu de ceux qui ont déjà participé au Championnat de France Enduro en 2006 et 2008. On retrouvera donc des portions lignes, cross et “extrêmes” pour un temps total avoisinant les 8 mn avant de pointer au CH1. Quelques minutes plus tard on retrouvera les pilotes dans la SP3 de type banderolée avec des passages rapides et des passages techniques pour un temps estimé de 9mn, ensuite arrivée au CH2 (sans assistance et sans ravitaillement). Un CH soutenu assez technique d’une quinzaine de minutes amènera les motos au CH3 (sans assistance et sans ravitaillement) avant de retrouver le paddock pour le CH4. Le week end s’annonce exigeant et usant avec des spéciales longues et variées, 3 tours à boucler pour les élites et 2 tours pour les nationaux. Coordonnées GPS : – SP1 : 4.23 24 9 E 48.02 29 9 N – SP2 : 4.27 98 2 E 48.02 03 8 N – SP3 : 4.26 58 0 E 48.02 09 4 N – CH1: 4.27 14 9 E 48.02 07 4 N ravitaillement – CH2 : sans ravitaillement – sans assistance – CH3 : sans ravitaillement – sans assistance – CH4 : 4.22 31 3 E 48.02 29 9 N ravitaillement Elite E1: Qui pour contrer Marc Germain ? En élite E1, Marc GERMAIN (YAMAHA) a marqué le maximum de points dès l’ouverture, il creuse ainsi déjà l’écart avec ses poursuivants , Rodrig THAIN (HM-Honda) et Fabien PLANET (SHERCO) à égalité de points pour les 2° et 3° places. Ces deux pilotes essaieront de contrer la suprématie de Marc GERMAIN. Avec une entame de saison pas à la hauteur de ses ambitions, Julien GAUTHIER (TM) va tout faire pour aller chercher la tête de course en vue d’accrocher un premier podium cette saison. Les pilotes du sud, Jeremy JOLY (HM-Honda) et Nicolas DEPARROIS (Kawasaki-Pulsion) pourraient bien faire parti des pilotes qui monteront sur le podium même si la tâche s’avère encore délicate. Elite E2 : Johnny Aubert doit s’imposer En plaque rouge, après l’ouverture du Championnat de France toutes les cartes sont redistribuées avec l’abandon de Johnny AUBERT (KTM). Dès lors un duo de tête s’est formé avec Antoine MEO (Husqvarna) et Pierre Alexandre Renet (Husaberg) à égalité de points après 2 manches. Pour Jonnhy c’est le week-end à ne pas rater pour rester dans la course au titre de Champion de France. En team privée, Sébastien BOZZO a fait forte impression à l’ouverture et devra se battre avec Romain LAURENS (Beta) et le Première Classe Antoine BASSET (EEAT-Yamaha) pour conserver sa troisième place au classement provisoire. Elite E3 : Duel au sommet Chez les grosses cylindrées, Seb GUILLAUME (Husqvarna) n’a pu que limiter la casse à Sancey en raison d’une blessure. Christophe NAMBOTIN (GasGas) totalise 50 points et surtout une confiance retrouvée en ce début de saison tout reste donc à faire pour Seb Guillaume. Sylvain LEBRUN (KTM) sait pertinemment que la première place au provisoire n’est pas à l’ordre du jour mais sa motivation et son adaptation au 300-2T pourront lui permettre de jouer dans la cour des “grands” en allant chercher des spéciales. Juniors : Qui va barrer la route à Bellino ? Mathias BELLINO (Husaberg) a survolé les deux premières manches en Junior. Quel pilote fera démentir sa suprématie ? Le Première Classe Romain DUMONTIER (EEAT-Yamaha), Romain BOUCARDEY (KTM), le Conducteur Alexandre QUEYREYRE (EEAT-Yamaha), Bérenger CARRIER ? Difficile de répondre à cette question tant Mathias écrase la concurrence au guidon de son Husaberg. Quoi qu’il en soit, pour la première place ou les places d’honneurs les juniors vont encore une fois animer le week end. Championnat constructeur Avec 10 marques représentées le championnat constructeur s’annonce palpitant. Husqvarna et Husaberg ont remportés chacun 1 journée à la première épreuve. La course au podium est très ouverte. Pour le moment c’est Husaberg qui est en tête avec Mathias BELLINO et Pierre Alexandre RENET. Rendez vous samedi matin pour le départ à 8h30. Vérifications techniques et administratives le vendredi à partir 13h et présentation des pilotes et teams officiels à 18h. Pour les infos club rendez vous sur le site internet du club AMC GYE CHAMPAGNE