Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

CHAMPIONNAT DE FRANCE ENDURO 24MX – 2nde EPREUVE – BAR-SUR-SEINE

Communiqués

Dans une semaine, le championnat de France d’enduro 24MX reprendra ses droits et nous amènera en plein cœur de la région Champagne-Ardennes. Région qui produit la célèbre boisson à bulles qui porte le même nom, mais qui compte aussi parmi ses habitants de nombreux passionnés de moto tout terrain. Passionnés et investis, comme l’est le Moto club de Gye-sur-Seine qui a en charge l’organisation de cette épreuve. Un Moto Club qui sait parfaitement où il met les pieds car son équipe de bénévoles, menée par son président Didier Dubois, a déjà organisé des manches de ce championnat en 2006, 2008 et 2011. Ils ont également organisé avec succès une manche du championnat d’ Europe en 2013.

La course, qui prendra place dans le pays barsequanais, à proximité des très belles vignes de la région, offrira un parcours qui devrait être plutôt physique, avec beaucoup de cailloux, et une terre blanche dont il faudra se méfier si la météo devient capricieuse. A l’initiative du Moto Club, les spéciales 2 et 3 seront à seulement 100 mètres l’une de l’autre, de part et d’autres d’un point de restauration. Les temps de liaison sont tels que les passages en spéciale devraient s’enchainer dans ce secteur sans temps mort, une excellente nouvelle pour les nombreux spectateurs attendus.

Les 70 Km de la boucle devront être parcourus 3 fois par les pilotes Elite, et 2 fois par les pilotes nationaux. Des pilotes nationaux qui se sont une nouvelle fois rués sur les engagements. L’épreuve affiche complet, avec 370 participants engagés.

Les détails et points GPS du parcours :

Départ – Paddock A – Bar/Seine (GPS – 48°06’44.26′ N / 004°22’34.35 E)

Paddock B – Bar/Seine (GPS – 48°06’31.99′ N / 004°22’30.97 E)

Spéciale 1 – Ville-Sur-Arce (GPS – Départ – 48°06’51.24′ N / 004°27’00.75 E / Arrivée – 48°06’21.89′ N / 004°27’40.30 E): Spéciale en ligne qui alterne portions lentes et rapides. Départ sur un single caillouteux, technique, puis une grande montée vers une piste plus rapide. Fin de spéciale de nouveau en sous-bois, avec pierres et racines.

Spéciale 2 – Gyé-Sur-Seine – (GPS – 48°02’22.01′ N / 004°27’12.47 E) : Spéciale banderolée sur un coteau en devers et une portion en sous-bois – Terrain dur – Durée estimée : 7 minutes

CH1 – Gyé-Sur-Seine – Proche des SP2 et SP3 (GPS – 48’’02’08.79′ N / 004’’27’16.76 E)

Spéciale 3 – Gyé-Sur-Seine – (GPS – 48°01’59.03′ N / 004°27’17.27 E): .Spéciale banderolée typée extrême. Présente des dénivelés importants avec des passages techniques naturels et un pierrier – Durée estimée : 4/5 minutes

Retour paddock

Si nous ne sommes qu’à la seconde épreuve de ce championnat de France d’enduro 24MX, la saison est déjà bien entamée. Courses classiques, championnat du Monde et championnat d’ Europe, les courses s’enchainent et les pilotes sont pour la plupart dans un rythme optimal. De quoi assurer du beau spectacle, d’autant que les accès au podiums sont très ouverts dans chaque catégorie.

On fait le point :

Catégorie E1 :

Christophe Nambotin (KTM) sera à n’en pas douter une nouvelle fois le grand favori de l’épreuve. Malgré une alerte au grand Prix du Portugal au cours duquel il a reveillé une douleur à un genou dont on connaît la fragilité, le pilote KTM est aujourd’hui celui qui affiche, de loin, la meilleure vitesse. On devrait retrouver dans la lutte pour les accessits le même trio qu’à Privas, un trio Yamaha composé de Marc Bourgeois, Benoit Fortunato et Julien Gauthier (B2R Racing). Ce dernier est sur une bonne dynamique et vient de signer une belle seconde place au trèfle lozérien derrière Antoine Méo. L’evênement en E1 sera aussi le retour du pilote Sherco Moto Pulsion Anthony Boissière. Ecarté durant de longs mois de la compétition après une grave blessure au dos, il fera son retour sur ce championnat. On lui souhaite un excellent retour.

Catégorie E2 :

Pierre-Alexandre Renet (Husqvarna) reste le patron de la catégorie E2. Avec une double victoire à Privas, il a lui aussi pris tout de suite les rênes de la catégorie des mid-size. Cependant, les choses ne se déroulent pas aussi facilement que la saison précédente. Mis en difficulté sur le mondial par Antoine Méo, forfait au trêfle pour reposer une épaule douloureuse, il aura à faire ce week-end à un certain Loïc Larrieu (Sherco-Moto Pulsion), qui a démontré à Privas qu’il était capable de rouler dans les temps du champion du Monde en titre. Les candidats au podium seront nombreux : Nicolas Deparrois (Atomic Moto – HVA) et Romain Boucardey (TM-Racing), qui se sont partagés ce podium à Privas, ou encore Romain Dumontier (Yamaha), dont on espère un retour sur le devant de la scène.

Catégorie E3 :

On peut s’attendre encore une fois a des courses très animées chez les gros bras. Si Mathias Bellino (Husqvarna) a clairement une longueur d’avance après sa double victoire à Privas, et ses superbes performances sur le Championnat du Monde dont il occupe la 1ère place, il a dans sa roue des pilotes capables de venir le chatouiller. A égalité de points pour la seconde place, Jérémy Tarroux (Sherco) et Antoine Basset (GasGas) vont tout faire pour enrayer la machine à gagner démarré par Bellino. Il faudra aussi compter sur un Jérémy Joly (KTM) qui retrouve petit à petit sa confiance et de fait, sa vitesse.

Catégorie Junior :

En Junior c’est Jérémy Carpentier (EC2M- Honda) qui mène la danse. Le pilote managé par Michel Merel réalise pour l’instant une saison parfaite. Il occupe la tête du Championnat d’ Europe après l’épreuve disputée le week-end dernier en Croatie, et est le pilote français le mieux classé en Championnat du Monde Junior. Cependant, il ne compte que 4 points d’ avance sur Théo Bazerque (Sherco Academy) et 7 sur Mika Barnes (KTM).

Catégorie féminine :

C’est avec un immense plaisir que l’on avait retrouvé Ludivine Puy à Privas, qui malgré avoir mis entre parenthèses 2 années de sa carrière de pilote, s’est tout de suite imposée en tête de la catégorie des filles. La multiple championne, aujourd’hui sous les couleurs BETA, sera donc logiquement favorite pour la victoire à Bar-Sur-Seine. Il faudra surveiller également un trio qui se tient dans un mouchoir de poche, composé de Samantha Tichet (KTM), Juliette Berrez (Yamaha) et Blandine Dufrene (KTM).

Trophée Enduro Test MORACO

Autre classement qui fait son apparition cette saison, celui du trophée Enduro Test MORACO. Comme on le sait, ce trophée récompensera à la fin de la saison d’un chéque de 1000 euros le pilote le plus rapide au cumul de toutes les spéciales en ligne de l’année. Aux commandes, les 2 pilotes normands Christophe Nambotin (KTM) et Pela Renet (Husqvarna) qui affichent une stricte égalité de points. Un combat de titans dans lequel pourrait venir s’immiscer, pourquoi pas, Loïc Larrieu (Sherco-Moto Pulsion), actuel 3ème de ce trophée.

Pour suivre en direct le déroulement de cette course, rendez-vous le samedi 13 Juin à Bar-sur-Seine, ou sur www.enduro-france.fr pour suivre le Live du Championnat de France d’Enduro 24MX 2015.