Newsletter :

Bulletin

Actualités

Championnat de France Enduro – Brioude (Dimanche)

article posté le 15 octobre 2012

 Clap de fin. Le championnat de France d’enduro 2012 s’est achevé ce dimanche à Brioude, après une finale spectaculaire: deux titres nationaux (E1 et E3) décernés le samedi, le dernier (E2) le dimanche au terme d’un mano à mano d’anthologie.

 La pluie pourtant omniprésente en France ce week-end a soigneusement évité le Brivadois les deux tiers de la journée. Un vent violent s’est chargé de chasser les nuages vers d’autres cieux, l’orage attendu ne perturbant que les 2 dernières spéciales du jour.  Les conditions étaient donc idéales pour boucler une saison dores et déjà historique pour l’enduro français, avec les 3 titres mondiaux en individuel (en attendant le sacre possible de Pierre-Alexandre Renet en E2) et le grand chelem aux ISDE.

 Sur des spéciales plus marquées que la veille, les amateurs de terrains défoncés ont pris le dessus ce dimanche, se livrant de féroces bagarre dans toutes les catégories devant un public une fois de plus venu en masse. Un vrai succès populaire dans une région chère au cœur des enduristes.

 

 - Catégorie E1

 Avant même la première spéciale, la catégorie est amputée de son nouveau champion de France: Antoine Meo (KTM), malade, a pris le départ mais doit rapidement s’arrêter. Le premier abandon cette saison sur le France pour le pilote KTM. Il laisse le champ libre à la meute de poursuivants, en lutte acharnée pour la place de dauphin.

 Et dès la SP1, Rodrig Thain (HM HONDA) sort du lot. Il va en fait assommer ses adversaire chronos après chronos en enlevant 7 spéciales sur 9, ne levant le pied que lors des deux dernières, sous l’orage. Sans creuser de vrai écart, à peine 20 secondes à l’orée du dernier tour, il contrôle pour signer sa 1ère victoire de la saison sur le France et terminer vice-champion de France pour la 2ème année de rang.

Derrière, Marc Bourgeois (EEAT – YAMAHA) confirme son retour au premier plan. Pour sa dernière course avec l’Armée de Terre sur le championnat de France, il prend le meilleur sur Fabien Planet (SHERCO) et signe un 2ème podium consécutif.

  Classement E1

- 1/ Rodrig Thain – 48:29.794

- 2/ Marc Bourgeois – 48:41.086

- 3/ Fabien Planet – 48:56.617

 

Classement championnat E1:

- 1/ Antoine Meo – 183 pts

- 2/ Rodrig Thain – 169 pts

- 3/ Fabien Planet – 149 pts

 

- Catégorie E2

 La catégorie au centre de toute l’attention ce dimanche. Jérémy Tarroux (KTM) et Pierre-Alexandre Renet (HUSABERG) se disputent le titre avec une équation simple: celui qui termine devant l’autre est sacré.

Et le duel à distance va être flamboyant: Pela prend un avantage d’entrée. Profitant du faux-rythme de son rival dans les SP1 et SP2, il creuse un écart de 14 secondes avant même la fin du premier tour. Mais le jeune protégé d’Eric Bernard se rebiffe. Il n’a rien à perdre, ayant déjà largement atteint les objectifs fixés en début de saison. Chrono après chrono, il remonte et revient quasi à égalité. Mais il lâche prise dans le dernier tour sous les trombes d’eau: quasi 20 secondes de perdues sur les deux derniers chronos, la messe est dite. Pela est champion de France E2 pour la 2ème fois de sa carrière après 2010. Il empêche le grand chelem de KTM chez les élites.

 Nicolas Deparrois (KAWASAKI) est 3ème, son premier podium en E2.

 Malgré une journée totalement ratée (10e après avoir écopé de 2 minutes de pénalité), Julien Gauthier conserve sa 3ème place au classement.

 Classement E2

- 1/ Pierre-Alexandre Renet – 47:53.505

- 2/ Jeremy Tarroux – 48:21.496

- 3/ Nicolas Deparrois – 48:35.965

 

Classement championnat E2:

- 1/ Pierre-Alexandre Renet – 197 pts

- 2/ Jeremy Tarroux – 195 pts

- 3/ Julien Gauthier – 145 pts

 

- Catégorie E3

 Retour a l’ordinaire pour le meilleur pilote du monde. Au lendemain de son sacre au championnat de France, Christophe Nambotin (KTM) repart à l’assaut d’une nouvelle victoire cette saison. Il ne laisse que des miettes à ses poursuivants, même si Manu Albepart (BETA) et Sébastien Guillaume (GASGAS) parviennent tous deux à lui chiper une spéciale. Mais Nambot’1 ne parvient pas à creuser de gros écart, restant jusqu’au bout sous la menace du local de l’épreuve. Manu Albepart confirme à nouveau la hiérarchie de cette catégorie, prenant le meilleur sur Seb Guillaume pour la 7e fois de la saison.

 Les pilotes E3 termineront la saison à 3. Sébastien Bozzo (BETA), blesse après la SP1, a été contraint à l’abandon. L’ultime chapitre d’une saison galère pour le pilote Beta.

  Classement E3

- 1/ Christophe Nambotin – 47:18.788

- 2/ Emmanuel Albepart -  47:36.121

- 3/ Sébastien Guillaume – 48:29.693

 

Classement championnat E3:

- 1/ Christophe Nambotin – 216 pts

- 2/ Emmanuel Albepart – 177 pts

- 3/ Sébastien Guillaume – 156 pts

 

- Catégorie Junior

 Bellino n’aura pas pu dire au revoir à la catégorie Junior. Comme prévu, il n’est pas au départ dimanche matin, après son choc à la tête reçu la veille. L’occasion pour les jeunes loups de devenir calife à la place du calife avant une saison 2013 qui apparaît très ouverte.

Et la lutte va être âpre. Aucun pilote ne parvient à prendre de réel ascendant, c’est donc le plus régulier qui est récompensé: Guillaume Gagnoud (YAMAHA) confirme sa très bonne forme de ces dernières semaines en remportant sa toute première victoire dans la catégorie. Il est talonné par Jeremy Carpentier (HM HONDA). Le protégé de Michel Merel, champion de France espoir l’an passé, monte sur son premier podium. Sean Servajean (YAMAHA) termine 3ème. Deux centièmes seulement séparent Jeremy et son poursuivant.

 Classement Junior:

- 1/ Guillaume Gagnoud – 50:49.979

- 2/ Jeremy Charpentier – 51:11.919

- 3/ Swansea Servajean – 51:12.148

 

Classement championnat junior:

- 1/ Mathias Bellino – 170 pts

- 2/ Kevin Rohmer – 117 pts

- 3/ Swan Servajean – 103 pts

 

- Catégorie Féminine

 Une page de l’histoire de l’enduro s’est tournée ce dimanche à Brioude. Ludivine Puy (GASGAS), multiple championne du monde et de France, raccroche. Lulu part en retraite avec une ultime victoire et un ultime titre de championne de France en poche. L’enduro au féminin doit beaucoup à cette immense pilote. Elle cumule 5 titres de championne de France d’enduro, 3 titres de championne du monde en individuel et 5 par équipe.

 

Classement féminine:

- 1/ Ludivine Puy – 34:54.787

- 2/ Blandine Dufrene – 37:24.910

- 3/ Juliette Berrez – 37:45.717

 

Classement championnat féminin:

- 1/ Ludivine Puy – 191 pts

- 2/ Blandine Dufrene – 167 pts

- 3/ Audrey Rossat – 155 pts

 

- Championnat constructeur

 Première sur le France cette saison: ni KTM ni HUSABERG ne remportent la journée. Avec l’abandon d’Antoine Meo et Mathias Bellino, la victoire de ce dimanche revient à HM Honda, grâce au succès de Rodrig Thain et à la 2ème place de Jeremy Carpentier.

 Toutefois, après une année 2012 très difficile, et vierge de titre, KTM s’impose à nouveau comme le meilleur constructeur de France: fort de sa dream-Team Meo/Nambotin/Tarroux, le constructeur autrichien récupère un titre abandonné à Husqvarna en 2011. La seconde place d’Husaberg, propriété de KTM, assure même un grand chelem à Éric Bernard avec l’ensemble des titres nationaux élite ou junior remportés par l’une ou l’autre..

 

Classement championnat constructeur:

- 1/ KTM – 399 pts

- 2/ HUSABERG – 367 pts

- 3/ KAWASAKI – 259 pts

 

 L’année 2012 s’achève donc en beauté et le championnat de France confirme encore et toujours sa position de meilleur championnat du monde. Pierre-Alexandre Renet aura l’occasion la semaine prochaine de confirmer être main mise bleue sur la discipline en remportant son premier titre mondial et signer le triplé France/Monde/ISDE comme Antoine Meo, Christophe Nambottin et Mathias Bellino.

 Désormais, les regards se tournent vers 2013, de nouveaux horizons. Le calendrier est désormais connu et si les pilotes retrouveront des sentiers connus, d’autres sont à découvrir.

Live
Prenez rendez-vous pour notre prochain Live!
St Cirgues
30 août 2014
Recevoir une alerte!

vidéos

Photos

alaune-villebret-dimanche-655-22 alaune-villebret-dimanche-655-19 alaune-villebret-dimanche-655-11 alaune-villebret-dimanche-655 alaune-villebret-dimanche-655-28 alaune-villebret-dimanche-655-14 alaune-villebret-dimanche-655-20 alaune-villebret-dimanche-655-3 alaune-villebret-dimanche-655-12 alaune-villebret-dimanche-655-25 alaune-villebret-dimanche-655-6 alaune-villebret-dimanche-655-7 alaune-villebret-dimanche-655-40 alaune-villebret-dimanche-655-13 alaune-villebret-dimanche-655-23 alaune-villebret-dimanche-655-34 alaune-villebret-dimanche-655-35 alaune-villebret-dimanche-655-38 alaune-villebret-dimanche-655-27 alaune-villebret-dimanche-655-39 alaune-villebret-dimanche-655-31 alaune-villebret-dimanche-655-10 alaune-villebret-dimanche-655-36 alaune-villebret-dimanche-655-17 alaune-villebret-dimanche-655-8 alaune-villebret-dimanche-655-5 alaune-villebret-dimanche-655-24 alaune-villebret-dimanche-655-4 alaune-villebret-dimanche-655-30 alaune-villebret-dimanche-655-2 alaune-villebret-dimanche-655-18 alaune-villebret-dimanche-655-32 alaune-villebret-dimanche-655-37 alaune-villebret-dimanche-655-16 alaune-villebret-dimanche-655-29 alaune-villebret-dimanche-655-33 alaune-villebret-dimanche-655-21 alaune-villebret-dimanche-655-15 alaune-villebret-dimanche-655-26 alaune-villebret-dimanche-655-9
Résultats